Prince Harry : ce dur revers qui agrandit le fossé entre lui et la famille royale

D’après le Sunday Times, ce dimanche 8 novembre, le prince Harry s’est vu refuser une requête adressée à la Couronne britannique. Un nouveau désaccord qui ne fait qu’envenimer les tensions.

Entre le prince Harry et la monarchie britannique, le torchon n’en finit plus de brûler. D’après les informations du journal britannique The Sunday Times, ce dimanche 8 novembre, le duc de Sussex a récemment appris que l’une de ses requêtes a été refusée par la Couronne. Le mari de Meghan Markle, avec qui il espère une reconversion qui serait perdue d’avance, avait demandé la permission de déposer une gerbe en son nom au Cénotaphe dans le cadre du Dimanche du Souvenir (Remembrance Sunday, en anglais), journée organisée le deuxième dimanche du mois de novembre, chaque année au Royaume-Uni, pour commémorer la contribution des militaires, hommes et femmes, et civils dans les deux guerres mondiales. Demande refusée car, conformément au Megxit, entré en vigueur le 31 mars 2020, le jeune papa n’est plus considéré comme un représentant de la famille royale d’Angleterre.

Selon nos confrères d’outre-Manche, cependant, Sa Majesté Elizabeth II “n’a pas été informée du souhait de son petit-fils.” Exilé à Los Angeles aux côtés de sa femme et de leur fils Archie, le prince Harry n’a pas pu faire le déplacement jusqu’au Royaume-Uni en raison de la crise sanitaire provoquée par la pandémie de coronavirus et espérait donc qu’une gerbe puisse être déposée en son nom au Cénotaphe de Whitehall, à Londres. “Profondément attristé” par cette décision, toujours selon The Sunday Times, il a onc dû renoncer à ce geste qui lui tient tant à cœur, réalisé pour la première fois en 2009 lorsqu’il avait 25 ans. Une mésentente de plus qui ne fera qu’envenimer les tensions qui existent au sein du clan Windsor-Mountbatten, malgré la poignée de soutiens sur laquelle le duc peut compter. Car, depuis ses années au sein de l’armée britannique, le fils cadet du prince Charles est devenu une voix éminente pour la cause des anciens combattants, lançant ainsi les Invictus Games, un événement sportif qu’il a créé pour les soldats blessés. Ce refus survient alors que le prince William, lui, a pu déposer sa propre gerbe à Westminster ce dimanche 8 novembre.

“Il n’a pas abandonné l’armée”

Isolé, loin de ses repères, le prince Harry a été déçu d’apprendre qu’il avait été déchu de ses distinctions royales et militaires au mois de février 2020. Ce qui n’empêche pas l’ancien soldat de garder une place privilégiée pour l’armée dans son cœur. “On lui a peut-être fait renoncer à ses titres, mais il n’a pas abandonné l’armée. Loin de là”, avait ainsi glissé une source proche du duc de 36 ans dans les colonnes du magazine Vanity Fair. Le fils de Lady Diana répondait alors aux rumeurs selon lesquelles il ne s’impliquait plus auprès des forces militaires. Dire qu’il n’a pas été en contact avec les Marines n’est pas vrai. Il a eu de nombreuses conversations avec d’anciens collègues pendant le confinement.” En dépit du Megxit, et alors qu’une révision des conditions de sa sortie de la Firme est prévue pour le printemps 2021, il compte bien récupérer certaines de ses fonctions. Et d’après le consultant Richard Fitzwilliams, le prince Harry aurait toutes les chances de son côté.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet