Prince Harry : cette odeur dégoûtante qui a marqué une journaliste américaine

Katie Couric n’a pas été tendre à l’encontre du prince Harry. La journaliste américaine a partagé dans ses mémoires les souvenirs de sa rencontre avec le duc de Sussex. Selon nos confrères du Daily Mail, le 2 octobre 2021, celui-ci sentait l’alcool et la cigarette ce jour-là.

  • Harry d'Angleterre
  • Meghan Markle

Le prince Harry, si l’on puit dire, n’est pas en odeur de sainteté. Auprès de la famille royale d’Angleterre, d’abord. En effet, depuis l’entretien explosif que ce dernier a accordé en compagnie de son épouse Meghan Markle à Oprah Winfrey en mars 2021, plus rien ne va de l’autre côté de la Manche. Le fils cadet de Lady Diana et du prince Charles serait toujours en froid avec son frère, le prince William. Et même les tentatives de réconciliations orchestrées par Kate Middleton ne suffiraient pas à rabibocher les deux membres de la famille royale. Et si l’on croit Katie Couric, la journaliste du Today Show, dans son livre Going There dont les propos ont été rapportés par le Daily Mail, pour elle non plus, le duc de Sussex ne sentirait pas la rose.

L’odeur de cigarette et d’alcool « exsudait de tous les pores »

Katie Couric n’est pas tendre envers le prince Harry. Lors de leur rencontre, cette dernière aurait constaté que l’haleine du père d’Archie et de Lilibeth-Diana empestait des effluves d’alcool et de cigarette. L’entretien pour le ABC News entre la journaliste et le prince Harry a eu lieu en 2012, à l’occasion du soixantième anniversaire de règle d’Elizabeth II. Le frère de William avait alors disputé, selon nos confrères de Gala, un match de polo. Selon la documentariste américaine de 64 ans, l’odeur de cigarette et d’alcool « exsudait de tous les pores ». Une situation qui correspondrait avec l’époque où le prince « faisait les quatre cents coups ».

Le prince Harry n’a jamais caché avoir eu un passage compliqué. Ayant eu du mal à faire le deuil de sa mère, disparue en 1997, celui-ci avait révélé dans le documentaire The Me You Can’t See qu’il s’était plongé dans la consommation de substances illicites. « Je voulais boire, je voulais me droguer, je voulais tout essayer, tout ce qui pouvait me faire sentir autre chose que ce que je ressentais ». Depuis le père de famille de 37 ans a fait du chemin.

Source: Lire L’Article Complet