Princesse Beatrice enceinte : ce titre surprenant dont héritera son enfant

Enceinte de son premier enfant avec son époux Edoardo Mapelli Mozzi, la princesse Beatrice ne pourra pas lui transmettre de titre royal. Mais grâce au sang italien de son père, le futur bébé aura bel et bien un titre.

La famille royale britannique ne cesse de s’agrandir ! Alors que Meghan Markle est enceinte de son second enfant et que la princesse Eugenie a donné naissance à un petit August le 9 février dernier, c’est au tour de la princesse Beatrice de bientôt devenir maman prochainement. Enceinte de son premier enfant avec son époux Edoardo Mapelli Mozzi, la fille du prince Andrew et de Sarah Ferguson pourra évidemment compter sur les précieux conseils de sa soeur. “C’est la Journée mondiale des abeilles !! Une journée pour célébrer le petit ami le plus dur à cuire de la nature avec ses rayures noires et jaunes. ⁣Mais nos petits amis à fourrure doivent le partager aujourd’hui avec ma grande soeur Bea qui a un petit en route. ⁣Beabea et Edo, énormes félicitations pour votre nouvelle – j’ai hâte de rencontrer le petit”, écrivait avec émotion Eugenie sur Instagram le 20 mai dernier.

Un futur comte ou comtesse

Un douzième arrière-petit-enfant pour la reine Elizabeth II, qui avait félicité la princesse Beatrice pour cette grossesse. En revanche, comme le rappelle Histoires royales, le futur bébé à naître ne sera ni prince ni princesse car seuls les enfants et petits-enfants du souverain peuvent porter ce titre. L’enfant de la princesse Beatrice et d’Edoardo Mapelli Mozzi ne pourra pas non plus être duc ou duchesse, car ce titre se transmet uniquement de père en fils.

En revanche, le futur enfant aura bien un titre, mais pour cela il devra se tourner vers sa famille italienne ! Comme la famille du futur papa possède un comtal en Italie, l’enfant de la princesse Beatrice sera donc comte ou comtesse, au même titre que Christopher Woolf, le premier enfant d’Edoardo Mapelli Mozzi (né en 2016) qui est comte. Néanmoins, comme le souligne Histoires royales, les titres de noblesses n’ont plus de valeur légale en Italie depuis l’abolition de la monarchie et, au Royaume-Uni, ils ne sont pas reconnus.

Source: Lire L’Article Complet