Procès de Bernard Tapie : gros coup de gueule de son fils Laurent Tapie

Le fils de Bernard Tapie, Laurent Tapie, ne comprend par la décision des juges de poursuivre le procès lié à son père, gravement malade. Il pousse ce mercredi 26 mai un gros coup de gueule sur BFMTV.

A propos de


  1. Bernard Tapie

La nouvelle est tombée ce mercredi 26 mai. Bernard Tapie avait demandé à la cour d’Appel de Paris un nouveau report de son procès, en raison de son état de santé, qui se détériore gravement. L’ex-politicien est poursuivi pour escroquerie et détournement de fonds dans le cadre de l’arbitrage controversé du Crédit Lyonnais en 2007. Sa requête a été rejetée. La justice ne l’a pas entendu, ce qui a fortement scandalisé Pascal Praud. Une décision incompréhensible pour l’animateur de CNews, qui sait à quel point la santé de l’homme d’affaires s’est dégradée ces dernières semaines. Le fils de Bernard Tapie, Laurent Tapie, a également poussé un gros coup de gueule. Invité à réagir sur BFMTV, ce mercredi 26 mai, il juge une décision “hallucinante”.

Le fils de Bernard Tapie ne comprend pas les raisons de ce rejet de la part de la justice : “Ce qui est absolument hallucinant, c’est que le tribunal n’accepte pas de reporter de trois mois, quatre mois”, dit-il. Laurent Tapie confirme également que l’état de santé de son père est de plus en plus mauvais. “La maladie a vraiment fortement progressé, malheureusement, ces dernières semaines. Il a tout fait pour assister jusqu’au bout au débat […] il n’arrive pas à aller au-delà”, dit-il. Le fils de Bernard Tapie souligne que cette décision ne correspond en rien aux avis faits par les professionnels de la santé qui s’occupent de son père : “Ses médecins sont complètement contre, ils étaient déjà totalement contre qu’il la [l’audience] fasse, bon bah, il y a un moment où ils disent ‘stop, il faut que ça s’arrête'”, explique-t-il.

Un dernier combat

Le procès va se poursuivre et se terminer sans la présence de Bernard Tapie ni de ses avocats. Son fils confirme qu’il doit subir de nouvelles interventions chirurgicales : “Il a une tumeur au cerveau, il en a deux dans les reins, il en a dans l’abdomen, donc il y a des protocoles qui sont différents […] pour la partie du cerveau c’est de la radiothérapie, pour la partie des reins, c’est de la cryogénie. Donc il y a énormément de choses”. Bernard Tapie, qui espérait convaincre de sa fragilité en assistant aux premiers jours de son audience fait à présent figure de déserteur pour la justice.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : ALAIN ROLLAND/ IMAGEBUZZ/ BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet