Quand Emmanuel Macron titille Xavier Bertrand : ça ne passe pas

La venue d’Emmanuel Macron dans les Hauts-de-France agace Xavier Bertrand et son équipe, qui y voient un déplacement dans le cadre des régionales.

Pour certains, ce déplacement n’a rien d’anodin. A quelques jours du premier tour des régionales, Emmanuel Macron se rendra ce jeudi 17 juin dans les Hauts-de-France. Pour la troisième étape de son “tour de France”, le président de la République a donc choisi de fouler les terres de Xavier Bertrand, son principal rival pour 2022 et actuel président LR de la région. Si, dans l’entourage du chef de l’Etat, on clame le hasard du calendrier, le choix des Hauts-de-France se veut symbolique et stratégique.

Car cinq ministres, dont le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, tentent de disputer ces terres avec le RN. Le ministre de la Justice, au coeur de récentes polémiques, mène d’ailleurs une campagne difficile. Avec des effets durables sur les sondages : la liste LREM plafonne à 10% des intentions de vote. Une situation complexe qui semble nécessiter un renfort du président de la République, prêt à aller au contact de la population, malgré l’épisode médiatique de la gifle la semaine précédente.

Une équipe sur les nerfs

La méthode ne passe pas chez Xavier Bertrand et son équipe. Quand bien même le déplacement d’Emmanuel Macron se veut axé sur l’éducation et la culture avec sa visite à Château-Thierry, pour célébrer 400e anniversaire de la naissance de Jean de La Fontaine. “La naissance de Jean de la Fontaine, c’est le 8 juillet. C’est ballot, ça tombe après le second tour !, ironise Christophe Coulon, vice-président de Xavier Bertrand à la région auprès du Parisien.

Désormais, une question se pose : le président des Hauts-de-France sera-t-il présent pour accueillir le chef de l’Etat ? Si Xavier Bertrand pourrait être présent dans le cadre de l’accueil républicain, son équipe affirmait encore ce 16 juin n’avoir été prévenue de quoi que ce soit. Car rien ne semble évident entre les deux hommes. L’entourage du président de la République le reconnaissait récemment : “Xavier Bertrand est en dynamique grâce à son positionnement et à sa notoriété. Il se détache clairement à droite“.

Pour le candidat de la droite, la stratégie d’Emmanuel Macron est claire. Avec son tour de France, le président de la République est “en campagne pour les régionales”, mais aussi “pour les présidentielles”. “Il faut vraiment prendre le pouls du pays. Il ne faut pas être en représentation, il faut être en immersion, il ne faut pas qu’il y ait un cordon sanitaire”, s’agaçait-il récemment sur RTL.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet