Qui est Laurence des Cars, la 1ère femme à diriger le Louvre ?

Laurence des Cars vient d’être nommée par le président de la République Emmanuel Macron à la tête du musée du Louvre. À 54 ans, c’est la première femme à diriger le plus grand musée du monde.

A propos de


  1. Roselyne Bachelot

Laurence des Cars est spécialiste de l’art du XIXe au début du XXe siècle. Depuis le 15 mars 2017, celle qui a été enseignante à l’École du Louvre dirigeait le musée d’Orsay et le musée de l’Orangerie. Et c’est ce mercredi 26 mai que France Inter a annoncé que le président Emmanuel Macron l’avait choisie pour prendre la tête du Louvre. Elle prendra ses fonctions à compter du 1er septembre. Avec une détermination à relancer la fréquentation du musée et s’ouvrir de plus en plus aux jeunes. C’est la première femme à prendre les rennes du plus grand musée du monde. Elle a été choisie par le chef de l’État face à d’autres prétendants au titre à l’instar de l’actuel président-directeur du Louvre Jean-Luc Martinez, Laurent Le Bon, président du musée Picasso ou encore Sophie Makariou, présidente du musée Guimet.

C’est Roselyne Bachelot qui lui a annoncé l’heureuse nouvelle. “C’était un moment d’émotion de joie, je n’oublierai jamais cet appel”, a confié la future présidente du Louvre sur France Inter qui a avoué que son “coeur a battu beaucoup plus fort” au moment de l’appel de ministre de la Culture, lundi. Personnalité importante de la culture, Laurence des Cars a débuté sa carrière au musée d’Orsay et y est restée pendant 15 ans en tant que conservatrice en peinture. Fait marquant, elle a également participé au développement du Louvre Abou Dhabi, en étant nommée directrice scientifique de l’agence France-Muséums en juillet 2007.

Sa priorité, la jeunesse

Pour le Louvre, Laurence des Cars veut “réfléchir aux horaires d’ouverture” car il faut “être ouvert un peu plus tard dans la journée, si vous voulez que les jeunes actifs viennent”. À cause de la pandémie du Covid-19 le musée du Louvre a naturellement souffert et a vu son nombre de visiteurs chuter de 72% l’an dernier. Laurence des Cars sait que l’année 2021 a démarré sur cinq mois de fermeture et risque donc d’être elle aussi catastrophique. “Le Louvre a beaucoup de choses à dire à la jeunesse, elle sera au cœur de mes préoccupations en temps que présidente”, a-t-elle annoncé.

Crédits photos : ABACA

Source: Lire L’Article Complet