Qui est Soraya Malek, la princesse d’Afghanistan ?

Alors que son pays est actuellement dans la tourmente, Soraya Malek, la princesse d’Afghanistan, a pris la parole depuis l’Italie, où elle a vit et travaille désormais.

L’Afghanistan est entre les mains des talibans. Mais, par le passé, ce pays situé entre l’Iran et le Pakistan a longtemps été une monarchie. Avant d’être renversé par un coup d’État, Mohammed Zaher Shah a notamment été le dernier roi d’Afghanistan de 1933 à 1973. Le premier à avoir accédé au trône est Amanullah Khan, de 1926 à 1929, après avoir été un temps émir. Avec Soraya Tarzia, il a eu dix enfants dont la princesse India, née en 1929 et désormais installée en Italie.

Celle-ci s’est unie dans un premier temps avec l’Iranien Kazem Malek. De cet amour est née la princesse Soraya Malek en 1954, d’après nos confrères d’Histoiresroyales.fr. Soraya Malek est une princesse afghane très active et militante, bien décidée à améliorer les conditions des femmes en Afghanistan depuis l’Italie, là où elle vit et travaille. Elle s’inscrit dans la lignée de sa grand-mère, la reine Soraya, qui a notamment ôté publiquement son voile pour la première fois en 1928. Son grand-père, le roi Amanullah Khan est également une inspiration, ayant lutté contre la polygamie et les mariages arrangés.

« L’Occident ne doit se faire aucune illusion »

La princesse Soraya Malek s’est exprimée dans l’émission matinale La 7, en Italie, au sujet de la situation actuelle en Afghanistan. Selon Histoiresroyales.fr, elle a notamment émis des préoccupations sur le devenir des femmes dans son pays natal : « Le plus grand malheur pour une femme est d’être née en Afghanistan ». « Maintenant les diplômes des femmes des universités américaines de Kaboul brûlent également. Ils essaient d’effacer toute trace de la relation qu’ils avaient avec les Occidentaux », a-t-elle ajouté, soulignant également que les Afghans « ne sont pas inquiets, ils sont terrifiés ». Pour la princesse Soraya Malek, il n’y a pas de doute, les femmes afghanes « seront tuées ou séparées »Et en cela, « l’Occident ne doit se faire aucune illusion ».

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran Youtube

Autour de

Source: Lire L’Article Complet