Qui était Nadine Devilliers, l’une des trois victimes de l’attentat de Nice ?

Jeudi 29 octobre 2020, trois personnes ont trouvé la mort dans l’attentat islamiste qui a touché la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption de Nice. Qui était Nadine Devilliers, l’une des trois victimes ?

Restez informée

C’est un terrible attentat islamiste qui, une fois de plus, a frappé la ville de Nice jeudi 29 octobre 2020. Ce jour-là, alors que la France s’apprête à se reconfiner pour pallier à la crise de la Covid-19, trois personnes trouvent la mort dans une attaque visant la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption de Nice. Parmi ces trois personnes se trouvait Nadine Devilliers. Mais qui était-elle ? Âgée de soixante ans, Nadine Devilliers trouvait refuge dans cette église, son “havre de paix” selon Le Monde, qui lui consacre un beau portrait lundi 2 novembre 2020. “Son corps a été retrouvé au pied du bénitier”, rapporte le quotidien. Au chômage depuis deux ans, Nadine avait annoncé avec joie à ses amis qu’elle avait décroché un entretien pour travailler dans une friperie. “ Vendeuse de prêt-à-porter, agent immobilier, assistante dentaire… Une vie de galères après une enfance très difficile dans le Var, à Draguignan, une ville qu’elle a fuie à 18 ans”, relatent nos confrères.

Ce matin, Nadine était allée allée prier “prier pour qu’elle et son mari retrouvent du travail”

Pour affronter les combats de la vie, Nadine Devilliers pouvait toutefois compter sur Jeoffrey, un homme “très doux, très calme”, qu’elle aimait depuis vingt-six ans. Sa meilleure amie Joëlle Guichard raconte : Elle a tellement manqué d’amour étant petite qu’elle donnait dix fois plus que le commun des mortels.” Nadine Devilliers, décrite comme “hypersensible”, aimait aussi les animaux, écrire – elle venait de terminer son autobiographie – et le théâtre. Elle faisait d’ailleurs partie de la Compagnie du Phoenix, basée à Nice. Une troupe avec laquelle elle avait tissé de vrais liens. Selon sa meilleure amie, le jour de sa mort, Nadine, très croyante, “était allée prier pour qu’elle et son mari retrouvent du travail et que son livre soit publié.” Jeudi matin, à 8h29, un terroriste a pénétré dans la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption. Il y a égorgé Nadine Devilliers. Le sacristain, Vincent Loquès, 55 ans et une mère de famille, Simone Barreto Silva, 44 ans, ont eux aussi trouvé la mort dans cette attaque au couteau.

A lire aussi : La reine d’Angleterre au chevet des jeunes victimes de l’attentat de Manchester

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet