Rabbi Jacob : une suite pourrait s’appeler Rabbi Jacqueline

France 2 propose une nouvelle rediffusion des Aventures de Rabbi Jacob dimanche 24 octobre à 21hO5. Le film pourrait bien avoir une suite. Son titre : Rabbi Jacqueline. Le projet est dans les tuyaux depuis plusieurs années.

« Silence, Rabbi Jacob il va danser ! », « Vous êtes juif ? Comment Salomon vous êtes juif ? Écoutez ça ne fait rien je vous garde quand même » ou encore « Moi, à mon usine, je lui mens toute la journée au peuple. Mais il aime qu’on lui mente le peuple ». On ne compte plus les répliques cultes des Aventures de Rabbi Jacob, diffusé dimanche 24 octobre sur France à 21h05. Le film de Gérard Oury date de 1973, mais les mimiques de Louis de Funès et ses péripéties continue de faire rire et séduit à chaque nouvelle diffusion de nouvelles générations.

Une suite pourrait bien voir le jour et s’intitulerait Rabbi Jacqueline. L’idée fait son chemin depuis 2016, une date de sortie avait même été avancée à l’époque, Noël 2018. La fille de Gérard Oury, Danièle Thompson, pressentie pour le réaliser, évoquait le film dans un message posté sur son profil Facebook. « Rabbi Jacqueline, c’est une suite sans en être une, c’est un énorme saut dans le temps, ça se passe aujourd’hui, 40 ans plus tard ». Un communiqué de la société de production confirmait le projet et en dessinait les contours. « Quarante ans après, tout a changé : que s’est-il passé ? Que sont devenus les enfants et les petits-enfants de Victor Pivert, de Slimane et de Salomon ? (…) Inutile de chercher qui serait le nouveau Louis de Funès… dans la France du XXIème siècle, ce ne peut être qu’une femme ! ».

Pas facile de faire rire aujourd’hui sur des sujets sensibles

En 2018, le film n’est toujours pas sorti. Danièle Thompson confiait à Télé Loisirs : « C’est toujours dans les tuyaux, mais les tuyaux sont longs ! Pour l’instant on travaille, on essaie de voir si on arrive à quelque chose de bien. Si ce n’est pas le cas, on arrêtera. ». Pour montrer sa détermination, elle ajoutait : « Il faut pouvoir encore se moquer des Juifs, des Arabes et de tous les autres, sinon on est perdu. Il faut pouvoir conserver une liberté, une légèreté, une frivolité». Jul, qui travaillait sur le scénario, expliquait de son côté que Rabbi Jacqueline pourrait aborder d’autres problèmes contemporains comme le mariage pour tous.

Le film n’a toujours pas vu le jour, le projet serait toujours à l’étude, mais la pression est grande pour donner une suite à la hauteur des Aventures de Rabbi Jacob. Danièle Thompson, qui sait se défendre face aux critiques assassines, expliquait en effet : « Il va falloir être digne de la fameuse attente car, comme pour La Grande Vadrouille, le public est un petit peu propriétaire du film ».

Crédits photos : SIPA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet