Retour sur… la cohue provoquée par Brigitte Bardot à Cannes en 1967

Le 12 mai 1967, l’arrivée de Brigitte Bardot suscitait une véritable émeute sur la Croisette. Au bras de son second mari Gunther Sachs, BB tentait de se frayer un chemin vers le Palais des Festivals, encerclée par une foule survoltée.

Et dieu créa… le mythe Bardot. En 1956, la sirène blonde explose sur grand écran dans le film culte signé Roger Vadim – son futur mari. Pourtant, c’est au bras d’un autre homme que, propulsée au rang d’icône, BB foule le tapis rouge du Festival de Cannes dix ans plus tard. Le 12 mai 1967, la simple apparition de l’actrice et de son second mari Gunther Sachs – un homme d’affaire multimillionnaire – suffit à embraser la Croisette. Une montée des marches aux allures hollywoodiennes, digne de l’accueil reçu par l’acteur américain Gary Cooper, autre invité prestigieux des festivités.

Brigitte Bardot sur la Croisette en 1967


Une montée des marches aux allures hollywoodiennes, digne de l’accueil reçu par l’acteur américain Gary Cooper, autre invité prestigieux des festivités.

Entourée de policiers, la comédienne se retrouve au cœur d’une cohue sans précédent, entre photographes survoltés et fervents admirateurs.

Vêtue d’un tailleur androgyne – privé de son traditionnel nœud papillon, remplacé par un ruban – Brigitte Bardot créé la sensation, comme aucune de ses pairs auparavant.

Foule survoltée

Ce soir-là, les festivaliers sont en émoi. Ils attendent fébrilement l’arrivée de leur idole, cette poupée blonde aux yeux cerclés de noir qui fredonnait Moi je joue trois ans plus tôt. Acclamé, la comédienne se dirige vers le Palais des Festivals mais se retrouve au cœur d’une cohue sans précédent, entre photographes survoltés et fervents admirateurs. Sans se départir de son éternel sourire, BB tente tant bien que mal de se frayer un chemin, aidée du service de sécurité.

Vêtue d’un tailleur androgyne – privé de son traditionnel nœud papillon, remplacé par un ruban – Brigitte Bardot créé la sensation, comme aucune de ses pairs auparavant. Triste ironie, ce mouvement de foule inédit marque la dernière apparition de l’actrice au Festival. Un épisode qui achèvera de bâtir sa légende.

En vidéo, Cannes 2021 : la montée des marches du 9 juillet

Source: Lire L’Article Complet