Romy Schneider: ce complexe physique que sa fille, Sarah Biasini, a eu du mal à apprivoiser

Dans La beauté du ciel, un livre aussi pudique qu’émouvant, paru chez Stock, l’actrice Sarah Biasini évoque sa mère Romy Schneider. Et parle notamment de leurs ressemblances physiques et de son visage qu’elle a eu du mal à apprivoiser.

  • Romy Schneider

Romy Schneider a beau s’en être allée depuis bientôt quarante ans, le monde entier continue de parler d’elle, des hommes de sa vie, des films formidables dans lesquels elle a joué et de sa beauté. Cette beauté encombrante, sa fille, l’actrice Sarah Biasini (née de l’union de Romy Schneider avec son dernier mari Daniel Biasini) l’évoque dans La beauté du ciel, un livre très émouvant, qui touche en plein cœur, par sa pudeur et sa délicatesse, paru aux éditions Stock.

Sarah Biasini avait quatre ans et demi lorsque sa mère est retrouvée morte le 29 mai 1982. Elle a hérité des traits physique de ses deux parents mais a mis du temps à apprendre à aimer son visage, qu’elle décrit dans son livre. “Le centre du visage tient de ma mère. Pas identique, mais même bouche charnue, petit nez, yeux de je ne sais quelle forme, mais expressifs, large front. De mon père, je tiens mes maxillaires. Une mâchoire très carrée, d’homme“.

Pas aussi belle que sa mère

Cette mâchoire, Sarah Biasini a eu du mal à s’y faire. Il y a encore des jours où elle se trouve disgracieuse. “Mon visage à moi a la forme d’un trapèze. C’est étrange, parfois je trouve ça original, singulier. Parfois je trouve ça franchement laid.” Devant un miroir, ça va Sarah Biasini ne fait “pas attention” à sa mâchoire. “Elle me saute aux yeux quand je regarde une photo de moi, prise par quelqu’un d’autre “, confie-t-elle. Il lui arrive de se focaliser sur ce détail physique. “Parfois ça passe, c’est joli, parfois ça déforme, ça occulte le reste. Je ne vois plus que ça“. Elle fait désormais avec. ‘”Tant pis. J’ai appris à l’accepter. Je m’en fous”. En revanche il y a une chose qui restera toujours difficile pour elle c’est la comparaison que les gens ne peuvent s’empêcher de faire avec Romy Schneider. Cette mâchoire, “c’est ce qui fait que je ne suis pas complètement comme ma mère. Pas aussi belle qu’elle. Il y a toujours quelqu’un pour me le dire”.

– A lire aussi : Romy Schneider : ce jour effroyable où sa fille Sarah Biasini apprend que sa tombe a été profanée

Source: Lire L’Article Complet