Roselyne Bachelot : Mort en face, "Séquelles" et "Saloperie"

Roselyne Bachelot, rétablie de la Covid-19 après avoir été hospitalisée, a eu peur de mourir "à un moment précis". La ministre de la Culture raconte…

Le coronavirus, “une saloperie” pour Roselyne Bachelot

Mais heureusement, Roselyne Bachelot, sortie le 1er avril de l’hôpital, est rétablie et prête à poursuivre un autre combat, celui de la sortie de la crise sanitaire.

Il y a maintenant pas loin de 2 millions de Français, dont on dit qu’ils sont guéris, et qui ont leur vie terriblement impactées et qui ne retrouveront peut-être jamais une vie normale. (…) Cette maladie, c’est une saleté, c’est une saloperie“, a-t-elle tenu à alerter.

Et d’ajouter: “Il faut se ménager, il faut se protéger, pour soi bien sûr, pour ses proches. Il faut protéger sa capacité à être dans la société, et puis il faut protéger nos soignants (…) Il ne s’agit pas de culpabiliser qui que ce soit; il s’agit d’expliquer ce qu’est la maladie covidaire. C’est une maladie très grave, qui touche bien au-delà des personnes qui sont décédées“.

Roselyne Bachelot face aux “séquelles” : le jour d’après

Elle a également souhaité remercier le personnel soignant qui a œuvré pour sa guérison: “J’ai eu autour de moi une équipe médicale absolument extraordinaire (…) J’en ai une reconnaissance infinie, profonde“.

Mais la ministre de la Culture n’a pas totalement remonté la pente: “Ce n’est pas facile, les séquelles sont importantes et je les surmonte (…) C’est une sorte de sinusoïde, vous croyez que vous vous en êtes sortie et pendant 3-4 jours, vous n’avez plus de symptômes. Puis tout à coup, la maladie revient“.

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Avec un aplomb indéniable, la ministre de la Culture s’est remise au travail. Elle prépare une réouverture prochaine des lieux de culture et a d’ores et déjà lancé l’initiative d’un concert-test qui devrait avoir lieu à l’Accor Hotels Arena, courant mai…

Source: Lire L’Article Complet