Sandrine Rousseau en couple : ses rares confidences sur sa vie privée

Sandrine Rousseau vient de perdre, ce mardi 28 septembre, la primaire écologiste face à Yannick Jadot. Si elle revient sous le feu des projecteurs, elle l’avait été pour une toute autre raison en 2017, lorsqu’elle accuse Denis Baupin de harcèlement sexuel. Une affaire qui a grandement impacté sa vie privée et son couple.

Yannick Jadot vient de remporter la primaire écologiste devant Sandrine Rousseau avec 51,03% des voix au second tour. C’est pour cette primaire que l’économiste de 49 ans a fait son retour sous le feu des projecteurs depuis quelques semaines. Aujourd’hui battue, après avoir été récemment victime d’une attaque sexiste, elle avait fait parler d’elle en 2017 en accusant Denis Baupin de harcèlement sexuel. Une affaire qui avait fait couler beaucoup d’encre et qui avait naturellement impacté sa vie privée, comme elle le raconte dans son livre Parler (éd. Flammarion).

Alors que l’affaire Denis Baupin s’apprête à être médiatisée par l’enquête de Mediapart et France Inter, elle tient au courant son époux. « J’ai divorcé trois semaines avant la publication de l’article. J’ai dit à celui qui allait devenir mon ex-mari l’affaire Baupin va sortir’, il m’a répondu ‘C’est en partie à cause de lui qu’on est là« , a-t-elle confié pendant le procès en février 2019. De cette période, elle a retenu une leçon, elle entend bien ne plus parler de sa vie privée.

« Un homme déconstruit »

Mais ses mots seront à nouveau analysés par la Toile en septembre dernier lorsqu’elle affirme face à Yannick Jadot sur LCI, être fière de « vivre avec un homme déconstruit« . « Et j’en suis très heureuse », fait-elle savoir. Sandrine Rousseau s’exprime à nouveau sur son compagnon et notamment cette déconstruction sur Twitter. « La déconstruction est une démarche personnelle, ça demande du temps, des lectures, et une volonté aussi de déconstruire les a priori que nous pouvons chacun·e avoir« , a-t-elle indiqué.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet