Simone Signoret, née il y a 100 ans : histoire d’une pionnière

Le mythe est toujours vivace. Ce 25 mars 2021, nous fêtons le 100e anniversaire de la naissance de Simone Signoret. Retour en images sur la vie et la carrière d’une icône.

Débuts d’actrice

En 1943, Simone Signoret rencontre le réalisateur Yves Allégret qu’elle épouse cinq ans plus tard, en 1948. Entre-temps, le couple a une fille, Catherine Allégret, née en 1946. Elle est l’unique enfant de l’actrice. C’est également cette année-là que sa carrière prend son envol, grâce à sa performance dans Macadam, qui lui vaut le prix Suzanne-Bianchetti de la révélation en 1949.

Elle enchaîne ensuite les rôles et tourne pour les plus grands metteurs en scène : Manèges, réalisé par son mari, en 1950, Casque d’Or, de Jacques Becker en 1951, Thérèse Raquin, de Marcel Carné en 1953 et Les Diaboliques, d’Henri-Georges Clouzot, en 1954. 

  • Yves Montand et Simone Signoret : l'amour, au delà de tout

    Amants mythiques, Yves Montand et Simone Signoret ont bien failli être emportés par la tempête Marilyn Monroe. Mais ce couple uni par les mêmes valeurs finira par se retrouver pour ne plus jamais se quitter. Retour sur leur histoire, à l'occasion du 100e anniversaire de la naissance de Simone Signoret…

L’amour avec Yves Montand et le succès international

Si sa carrière décolle, son couple bat de l’aile. En août 1949, elle quitte Yves Allégret après avoir eu un coup de foudre pour Yves Montand. Elle l’épouse en décembre 1951 et ils vont s’installer aux Etats-Unis. Là, le couple rencontre l’écrivain Arthur Miller, lui-même marié à Marilyn Monroe. Yves Montand trompera sa femme en entamant une brève liaison avec la star. 

Outre-Atlantique, Simone Signoret tourne l’un des films les plus importants de sa carrière : Les Chemins de la Haute Ville. Grâce à ce long-métrage, réalisé par Jack Clayton, elle obtient successivement un BAFTA, un prix d’interprétation à Cannes et un Oscar, en 1960. Elle est la première actrice française a recevoir cette distinction, avant Juliette Binoche et Marion Cotillard. 

La décennie suivante, riche en films politiques et dramatiques, comme L’armée des Ombres, de Jean-Pierre Melville, est couronnée en 1978 par un César de la meilleure actrice, reçu pour son rôle dans La Vie Devant Soi. Comédienne accomplie, Simone Signoret est aussi romancière.

Dernières années

Elle publie une autobiographie, baptisée La Nostalgie n’est plus ce qu’elle était, en 1975, ainsi que deux romans : Le Lendemain, elle était souriante et Adieu Volodia. Côté vie privée, la comédienne devient grand-mère : sa fille, Catherine Allégret, donne naissance à un certain Benjamin Castaldi, en 1970.

Au début des années 80, la santé  de Simone Signoret se détériore. Elle est opérée de la vésicule biliaire et finit par devenir peu à peu aveugle. Emportée par un cancer du pancréas le 30 septembre 1985, à l’âge de 64 ans, elle repose au cimetière du Père-Lachaise, au côté d’Yves Montand, décédé lui en 1991.

Source: Lire L’Article Complet