Sofia de Suède, infirmière luttant contre la pandémie : une supercherie ?

Bénévole à l’hôpital Sophiahemmet de Stockholm en avril dernier, la princesse Sofia de Suède pourrait être récompensée pour son action pendant la crise sanitaire. Une initiative jugée exagérée pour certains.

L’image avait marqué. Sofia Hellqvist – la belle-fille de Carl XVI Gustaf, le roi de Suède – s’affichait en tenue de soignant en pleine épidémie de Covid-19. En avril dernier, l’épouse de Carl Philip a en effet décidé d’aller prêter main forte à l’équipe d’infirmiers de l’hôpital privé Sophiahemmet à Stockholm. La cour royale de Suède publiait un communiqué expliquant que la princesse voulait “s’impliquer et apporter une contribution en tant que bénévole pour soulager la lourde charge de travail des professionnels de la santé.” Une initiative perçue à l’époque par certains comme un coup de pub.

Aujourd’hui, l’initiative de Sofia de Suède pourrait être récompensée. Elle est en effet nommée pour un prix qui célèbre les personnes ayant lutté contre le nouveau coronavirus. Cette récompense est remise par l’agence de marketing suédoise Consid, qui décerne chaque année des prix. Elle a été félicitée dans le monde entier pour ses contributions contre le coronavirus, a fait savoir l’organisme. Des mots exagérés pour certains observateurs, car Sofia Hellqvist n’a pas été en première ligne de front, contrairement à beaucoup de soignants.

Désinfection des locaux et du matériel médical

Formée pendant trois jours au Sophiahemmet University College, l’épouse de Carl Philip n’est pas devenue infirmière. Sa mission a consisté avant tout à aider le personnel hospitalier dans certaines tâches subalternes. Elle devait notamment participer à certaines actions de désinfection de locaux, de lits et de matériel médical, mais aussi aider en cuisine. Selon la presse suédoise, la princesse de 35 ans a peu de chance de l’emporter. Elle fera notamment face à Anders Tegnell, un épidémiologiste suédois qui a joué un rôle-clé dans la gestion de la pandémie en Suède. Réponse le 21 novembre prochain.

Crédits photos : Dana Press / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet