Sophie Davant « émue » : ses confidences touchantes sur la mort de sa mère

Alors que Sophie Davant lance son magazine intitulé S, l’animatrice était invitée sur le plateau de Quotidien sur TMC ce mercredi 18 novembre. L’occasion d’expliquer la genèse de ce projet mais aussi de faire quelques confidences touchantes au sujet de sa mère.

Pour les inconditionnels de Sophie Davant et les autres, qui aimerait la découvrir, l’animatrice lance son propre magazine baptisé “S” comme Sophie en kiosques à partir de ce jeudi 19 novembre. Un nouveau projet qui permet à la star de France 2 de découvrir les coulisses de la presse écrite et de renouer avec le journalisme. Au fil des pages, l’animatrice de l’émission Affaire Conclue sur France 2 se raconte. Elle y évoque ses héroïnes, notamment Anne Sinclair, François Giroud, Elisabeth Badinter ou encore sa mère, son modèle.

Sur le plateau de l’émission Quotidien sur TMC ce mercredi 18 novembre, Sophie Davant a été invitée à commenter une ancienne photo en noir et blanc d’elles deux qui figure dans le magazine. Non sans un certain émoi. “Là je vais être un peu émue, parce que ma mère est décédée un 17 novembre, et enterrée un 19 novembre, donc là on est juste entre les deux” a expliqué l’animatrice, “donc ce n’est pas rien, je crois beaucoup aux signes moi, et ce n’est pas rien que ce magazine sorte là, en ce moment”.

“J’avais besoin de m’opposer pour me construire”

L’animatrice s’est alors livrée avec tendresse sur la personnalité de sa maman. “Ma mère était quelqu’un que j’admirais beaucoup, qui était d’abord magnifique, une sorte de Kim Novak, grande, blonde, aux yeux bleus, pulpeuse, rien à voir avec moi physiquement” a commenté Sophie Davant en regardant le cliché. “J’avais une dizaine d’années, j’avais une sacrée personnalité, on s’engueulait souvent avec ma mère, je passais mon temps à poser des questions (…) et j’avais besoin de m’opposer pour me construire. Je me suis toujours demandée si nos deux personnalités auraient pu cohabiter à long terme. Ca c’est une réflexion douloureuse et difficile” a confié l’animatrice.

Une mère que Sophie Davant a eu la douleur de perdre alors qu’elle n’avait que 20 ans. Une femme profondément féministe et dont la fille partage aujourd’hui les combats comme le droit à l’avortement ou la parité. Depuis, l’animatrice est aussi devenue mère d’un garçon et d’une fille. Le sommaire du prochain numéro était donc tout trouvé : la transmission, un sujet qui lui tient très à coeur.

Crédits photos : Capture écran TMC

Source: Lire L’Article Complet