Sophie Marceau ne regrette pas d’avoir raté l’hommage à Jean-Paul Belmondo : elle s’explique

Malgré son amitié pour Jean-Paul Belmondo, à qui elle a donné la réplique dans les années 80, Sophie Marceau n’était pas présente à l’hommage national rendu à Bébel. Elle s’en explique dans les colonnes du Figaro.

Guillaume Canet, Nathalie Baye, Claude Lelouch… mais pas Sophie Marceau. Partenaire de Bébel dans la fameuse comédie Joyeux Pâques, sortie en 1984, l’actrice était pourtant absente de la cérémonie aux Invalides. La raison ? Elle était à Los Angeles pour achever le tournage du prochain film de Lisa Azuelos, I Love America. Ce qui, étonnamment, ne provoque pas de regrets chez Sophie Marceau.

« Je ne suis pas sûre que j’y serais allée. J’aime bien l’idée de témoigner son amitié mais je l’ai fait à plusieurs reprises pour Jean-Paul, s’explique-t-elle dans Le Figaro, rappelant lui avoir rendu un vibrant hommage sur la scène du festival de Venise, il y a deux ans. On a gardé un respect mutuel, je lui vouais une grande admiration ». Malgré tout, Sophie Marceau assure ne « pas avoir eu de peine » à l’annonce de la triste nouvelle : « Il a fait ce qu’il a aimé avec énormément de générosité. Il a eu une vie accomplie et bien remplie. »

Pour Sophie Marceau, Belmondo « est toujours là »

Des propos un peu à contre-courant qui ne surprennent pas. Sur le plateau de Quotidien, vendredi 17 septembre, Sophie Marceau avait déjà confié que la mort du Magnifique ne l’avait « pas rendue très triste« . « Pour moi, il reste quelqu’un qui en a profité, qui a aimé la vie, qui a aimé le métier qu’il a fait, qui a fondé une famille. Je garde de Jean-Paul un souvenir d’une vie épanouie et intéressante (…) Je me dis qu’il en a bien profité, on l’a tous beaucoup aimé. Évidemment, on regrette les gens qui partent, mais il est toujours là », estime-t-elle.

Crédits photos : Zuma Press / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet