Sophie Marceau : ses confidences choc sur ses expériences de casting assez… particulières

Sophie Marceau a accordé une interview sans concession à Madame Figaro jeudi 2 septembre 2021. L’actrice évoque notamment le mouvement #MeToo et les pratiques parfois limites du milieu du cinéma, n’hésitant pas à raconter ses propres expériences, sans tabou.

  • Sophie Marceau

En juillet 2021, le public présent le long du tapis rouge du Festival de Cannes a assisté au retour d’un grand nom du cinéma français. Après de longues années d’absence, Sophie Marceau gravissait de nouveau les marches du palais des festivals en compagnie du réalisateur François Ozon pour son film Tout s’est bien passé. Comme toujours, la star de La Boum a fait parler d’elle sur le tapis rouge… en attrapant de façon très coquine les fesses du réalisateur à ses côtés. Car avec Sophie Marceau, les tabous sont rarement de la partie. La comédienne de 54 ans est une icône à part dans le monde du cinéma français, et ses interviews sont bien souvent hautes en couleurs. La dernière en date n’a pas dérogé à la règle.

Je n’ai rien contre les hommes”

Sophie Marceau s’est en effet longuement confiée au magazine Madame Figaro jeudi 2 septembre 2021 sur sa carrière, mais aussi sur la réalité du cinéma des années 2020. Une nouvelle ère, marquée par le scandale Harvey Weinstein et le mouvement #MeToo. Si elle comprend l’intérêt de la libération de la parole, l’ancienne compagne de Christophe Lambert n’est pas d’accord avec tout ce qui a été raconté sur les coulisses de son métier : “C’est un mouvement génial, historique, j’espère vraiment qu’il sera bénéfique sur le long terme. Je n’ai rien contre les hommes, mais je suis pour la défense des femmes. Dans le cinéma, les limites sont plus floues à définir que dans d’autres professions, car on ne travaille pas dans des normes (…) Mais quand j’entends des témoignages d’actrices qui s’offusquent qu’on a pu leur donner des rendez-vous dans des suites d’hôtel, non, car c’est là que les étrangers rencontraient les gens. C’était comme ça” raconte-t-elle.

La comédienne n’hésite pas à raconter ses propres expériences avec des castings pour le moins particuliers : “On vous demande de vous déshabiller parce que vous avez des scènes de nu, alors vous allez dire quoi ? Non, je ne me déshabille pas ? Ça m’est arrivé bien sûr, je ne me suis pas mise nue, j’ai arrêté au soutien-gorge, mais si c’est dans la scène ? Vous avez 18 ans, c’est un studio hollywoodien qui vous le demande, il y a le metteur en scène dans la pièce, oui, vous ôtez votre tee-shirt. Franchement, des actrices qui disent : ‘Non mais pour qui vous me prenez ?’ et qui s’en vont, je n’en connais pas beaucoup” ajoute-t-elle. Des propos qui ne devraient pas faire l’unanimité auprès ses collègues impliquées dans le mouvement #MeToo, même si elle n’est pas la seule à le remettre en question, à l’image de Léa Seydoux.

Source: Lire L’Article Complet