Sourde d’une oreille, Françoise Hardy évoque les séquelles de son traitement médical

Françoise Hardy, qui s’est battu contre deux cancers, ne pourra plus jamais chanter. Dans les colonnes du Parisien, l’artiste de 77 ans est revenue sur les séquelles de ses traitements médicaux.

A propos de


  1. Françoise Hardy

Ses problèmes de santé, Françoise Hardy ne veut pas les dissimuler. Après s’être battue pendant plusieurs années contre un cancer du système lymphatique, la chanteuse de 77 ans a dû affronter un cancer du pharynx. Si la tumeur a pu être maîtrisée, les effets secondaires sont insupportables. Dans les colonnes du Parisien, Françoise Hardy a expliqué pourquoi sa carrière de chanteuse était désormais derrière elle. “Quand quarante-cinq radiothérapies et une immunothérapie vous ont peut-être soignée mais aussi privée définitivement de salive et rendue sourde d’une oreille, vous ne pouvez plus chanter“, a-t-elle déploré. Si son ex-compagnon Jacques Dutronc et leur fils Thomas l’aident régulièrement à sortir la tête de l’eau, Françoise Hardy est épuisée de ne plus pouvoir vivre normalement.

Ce n’est pas la première fois que la mère de Thomas Dutronc, qui commente 209 textes écrits au cours de sa carrière dans le livre Chansons pour toi et nous, se livre sur son combat. “Les effets secondaires de la radiothérapie sont épouvantables et là, je passe vraiment par une période extraordinairement difficile (…) Vous ne pouvez pas vous alimenter normalement, vous ne pouvez pas vivre normalement. Quand j’ai des tous petits appels de salive, là je reprends espoir. Quand ça se dessèche encore plus, mon moral chute. On ne peut pas être chanteuse et être dans cet état-là. C’est impossible, ce n’est pas compatible“, avait-elle confié dans un entretien sur RTL.

En faveur de l’euthanasie

Depuis des années, Françoise Hardy clame haut et fort être en faveur de l’euthanasie en France. La chanteuse ne demande qu’une chose, que les souffrances de certains malades soient abrégées. “Quand mon état deviendra encore plus insupportable, je n’aurai, hélas, pas le soulagement de savoir que je peux me faire euthanasier. La France est inhumaine sur ce plan-là, a-t-elle déclaré dans Paris Match. Atteinte de la maladie de Charcot, la mère de Françoise Hardy avait pu bénéficier de l’euthanasie, “un confort extraordinaire“, selon la chanteuse.

Crédits photos : CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet