Star Academy : une célèbre candidate vient d’être diplômée à 34 ans !

Lucie Bernardoni, chanteuse qui fût finaliste de la Star Academy 4, a décroché ce mardi 17 août sa seconde année de capacité en droit. Diplôme en poche pour la trentenaire, qui a partagé sa joie et sa fierté avec ses abonnés sur Instagram.

Une ode à la persévérance. Depuis quelques heures, Lucie Bernardoni est officiellement diplômée, et ne cache pas sa joie d’avoir « terminé ce processus« , en l’annonçant sur son compte Instagram. La jeune femme de 34 ans (« et demi !« ) a validé ce mardi 17 août sa deuxième année de capacité en droit, qui lui donne à la fois l’équivalent du bac, une base de connaissances juridiques, et la possibilité de s’inscrire directement en première année de licence de droit. Une reprise d’études vécue comme « une nécessité, afin de comprendre des lois, des règles, liées à la justice, ou plutôt à l’injustice » par la finaliste de la 4e édition de la Star Academy. En effet, la jeune femme avait 17 ans à l’époque du tournage du télécrochet, et n’avait pas pu passer son bac à cette époque.

Après l’émission, la chanteuse entre dans le tourbillon de sa carrière, et laisse de côté ses études. Mais comme elle l’affirme et le prouve : « Il n’est jamais trop tard pour étudier. Pour apprendre, pour terminer un processus. » Ce nouveau diplôme, « pas grand-chose par rapport aux longues études de certains » constitue une vraie « joie » pour Lucie Bernardoni, qui a visiblement pris goût à ce nouveau chemin de vie : « Je n’arrêterai pas là. Ce n’est que le début.« 

https://www.instagram.com/p/CSrYYlnqfC2/

A post shared by Lucie Bernardoni-Maktav (@luciebernardoni)

« De plus en plus activiste »

Avec ce diplôme et ce nouveau parcours d’étude, la chanteuse veut aller plus loin dans son engagement pour les droits des femmes, et devenir « de plus en plus activiste« , comme elle le détaille : « Cela me mènera à approfondir le combat sur le droit des femmes, des enfants. Cela me mènera à essayer de faire changer certaines choses en devenant de plus en plus activiste, citoyenne, et engagée dans un combat que je mène dans l’ombre depuis 10 ans et qui sera, je l’espère, mis en lumière prochainement avec la création d’une association qui vise à combattre les violences invisibles faites aux femmes. Je m’associerai à d’autres femmes dans ce combat.« 

Lucie Bernardoni élève régulièrement la voix à travers son compte Instagram sur les causes touchant aux droits des femmes, notamment en s’indignant sur les féminicides commis en France, 75 selon le dernier décompte effectué par le collectif Nous Toutes, le 17 août 2021. La jeune capacitaire a aussi tenu à remercier l’université de Rennes 1, qui lui a permis de suivre la formation, tout en poursuivant sa vie très occupée, entre musique, famille et entrepreneuriat. Une vie bien chargée, qui ne risque pas de s’alléger, à en croire la principale intéressée, qui travaille à la future création d’une association pour combattre les violences faites aux femmes.

Crédits photos : Capture d’écran Instagram

Autour de

Source: Lire L’Article Complet