Suppression de la redevance télé : la remarque acerbe de Julian Bugier sur les réseaux sociaux

Alors que l’Assemblée nationale a voté en première lecture la suppression de la redevance audiovisuelle le 23 juillet, Julian Bugier a fait part de sa frustration quant à ce vote dans un tweet acide.

Emmanuel Macron avait indiqué vouloir mettre en œuvre l’une de ses promesses de campagne dès le début de son second mandat. C’est désormais chose faite puisque la suppression de la redevance audiovisuelle a été votée en première lecture à l’Assemblée nationale le 23 juillet malgré l’opposition des députés de la Nupes. Pour compenser le manque à gagner de l’audiovisuel public, les députés ont prévu un prélèvement d’une fraction de TVA.

Le gouvernement a indiqué que la suppression de cet impôt devrait permettre à près de 23 millions de foyers français de « récupérer » 138 euros de pouvoir d’achat par an. « Nous assumons de vouloir supprimer des impôts qui pèsent sur les Français. Nous sommes très attachés à notre audiovisuel public », a indiqué Gabriel Attal, le ministre délégué chargé des Comptes publics. Il a aussi tenu à préciser que cette suppression ne mettrait pas en danger l’indépendance de l’audiovisuel public. Depuis l’annonce du vote, certains n’ont pas hésité à dire ce qu’ils en pensaient.

Julian Bugier s’insurge sur Twitter

Le journaliste de France 2 Julian Bugier s’est rendu sur Twitter pour faire part de sa frustration concernant ce vote. Il a cité un tweet de BFM TV mettant en avant la satisfaction du sénateur LREM, Xavier Iacovelli, et a ajouté à celui-ci : « C’est sûr ! Surtout quand faudra s’abonner à Amazon pour regarder le #TourDeFrance. » Une sortie qui a été remarquée puisque de nombreuses personnes lui ont répondu.

C’est sûr ! Surtout quand faudra s’abonner à Amazon pour regarder le @LeTour #TourDeFrance 😂 https://t.co/kybxk0SZiy

Certains sont fatalistes : « Ils vont pouvoir fermer une à une les chaines publiques, celles regardées par les vieux, leurs électeurs », d’autres tentent de trouver des solutions : « Le mieux, on paye plus la redevance et on revient comme avant avec le retour des pubs à 20 h », et des internautes pensent que le Tour de France ne peut pas aller sur une chaîne payante : « Jusqu’à preuve du contraire, la loi oblige à ce que le Tour de France soit retransmis sur une chaîne gratuite… » Le débat sur la suppression de la redevance audiovisuelle ne fait que commencer.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

A propos de


  1. Julian Bugier

Autour de

Source: Lire L’Article Complet