Thomas Pesquet : le gros coup de blues de sa compagne Anne Mottet – PHOTO

Thomas Pesquet est parti pour une mission de six mois à bord de l’ISS vendredi 23 avril 2021. Sa compagne Anne Mottet, restée sur Terre, a posté mardi 25 mai 2021 sur Instagram un cliché qui ne laisse aucun doute : l’astronaute lui manque déjà !

  • Thomas Pesquet
  • Anne Mottet

Vendredi 23 avril 2021, des millions de téléspectateurs ont assisté, en direct, au départ de Thomas Pesquet et de ses coéquipiers les Américains Shane Kimbrough et Megan McArthur, et le Japonais Akihiko Hoshide. Montés à bord de la capsule Crew Dragon Endeavour qui les menait jusqu’à l’ISS (Station spatiale internationale) pour une mission de six mois, les trois astronautes vont y multiplier les expériences scientifiques. Passionné par son métier, Thomas Pesquet n’hésite pas à mettre de côté sa vie personnelle afin de réaliser ses rêves. “Ce n’est pas un métier idéal pour la famille. Astronaute, c’est une passion dévorante. Je travaille toute la journée et le soir aussi. Le week-end, je fais du sport, ce qui fait aussi un peu parti du job. C’est un métier qui contamine tout”, avait-il expliqué dans les colonnes du Parisien en avril 2021. Le spationaute de 43 ans a d’ailleurs décidé, en accord avec sa compagne l’ingénieure Anne Mottet, de ne pas avoir d’enfants.

Le couple vit séparément et ne se voit que deux fois par mois. Une organisation qui leur convient parfaitement. Il faut dire qu’Anne Mottet est elle aussi une femme brillante et très occupée : en tant que chargée de politiques d’élevage à la FAO (département de l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture), l’ingénieure ne réside en outre pas en France, mais à Rome, en Italie.

“Tu me manques à la folie”

Anne Mottet est donc habituée à l’absence de son mari, mais cela ne l’empêche pas de ressentir un manque. Mardi 25 mai 2021, en se promenant dans les rues de sa ville, Anne Mottet est tombée sur une porte de garage sur laquelle quelqu’un avait peint un astronaute, la Terre ainsi qu’un satellite. Un dessin accompagné de quelques mots qui tombaient à pic : “Tu me manques à la folie”. Y voyant certainement un signe, la chercheuse a pris une photo et l’a publiée sur Instagram avec un petit message en légende : “Miss you ! Belle trouvaille à la Garbatella, quartier de Rome”. Une belle attention qui fera certainement plaisir à Thomas Pesquet.

https://www.instagram.com/p/CPTWnGdF494/

A post shared by Anne Mottet (@annemottet)

https://www.instagram.com/p/CFKLaqtKtU1/

A post shared by Anne Mottet (@annemottet)

Source: Lire L’Article Complet