Thomas Pesquet révèle pourquoi il n’a pas d’enfant : “La famille passe en second”

Le 22 avril 2021, Thomas Pesquet s’envolera pour un nouveau voyage dans l’espace. A cette occasion, le spationaute a accepté de se confier dans les colonnes du Parisien. Il y a fait de rares confidences sur sa vie privée, notamment sur son couple avec Anne Mottet.

Restez informée

Nicolas Bedos, Corinne Masiero, Patrick Dupond, Line Renaud, Annie Cordy, Arielle Dombasle ou encore Emmanuel Macron… Ils n’ont jamais eu d’enfant, et c’est très bien comme ça. Pour Thomas Pesquet, il en va de même. “C’est un choix de couple, comme il l’a expliqué dans une interview accordée au Parisien, vendredi 16 avril 2021. A quelques jours de son prochain décollage avec SpaceX – prévu le 22 avril en Floride, pour une nouvelle mission de six mois à bord de la Station spatiale internationale – le spationaute de 43 ans a accepté de se confier un peu à propos de sa vie privée. Avec sa compagne Anne Mottet, ils ont pris la décision de ne pas devenir parents. Bien sûr, son activité professionnelle a quelque peu dicté ce choix : “Ce n’est pas un métier idéal pour la famille. Astronaute, c’est une passion dévorante. Je travaille toute la journée et le soir aussi. Le week-end, je fais du sport, ce qui fait aussi un peu partie du job. C’est un métier qui contamine tout.”

Thomas Pesquet le reconnaît, sa passion pour l’espace peut avoir des conséquences sur ses relations : “On se laisse facilement absorber et la famille passe alors en second, malheureusement. Je pense qu’il faut essayer d’en profiter à fond entre les missions et dégager du temps pour ses proches, sinon, les liens se distendent.” Pour autant, l’ancien pilote de ligne ne considère pas son choix de ne pas avoir d’enfant comme “un sacrifice” lié à sa carrière. “On n’a jamais eu tellement le temps ni l’envie irrépressible d’en avoir, a-t-il confié à nos confrères.

Thomas Pesquet “approché pour présenter une émission télé” !

Interrogé au sujet de son avenir et d’une possible reconversion professionnelle, Thomas Pesquet se montre plutôt évasif : “Dans le futur, on verra bien.” S’il n’a jamais reçu de “proposition claire” pour changer de métier, le spationaute avait toutefois été contacté par Nicolas Hulot – à l’époque de son arrivée au gouvernement – “pour diriger sa fondation”. Une offre qu’il avait décliné, car ce n’était “pas compatible avec [son] travail”. Thomas Pesquet révèle avoir également été “approché pour présenter une émission de télé”. Mais il préfère rester loin des projecteurs : “Même si les gens me connaissent un peu, je n’ai pas vocation à occuper le devant de la scène. Ou alors, il faudrait vraiment que je trouve une très bonne raison de le faire”, a-t-il finalement conclu.

A lire aussi : Coronavirus : le “tuto confinement” de Thomas Pesquet pour occuper ses journées

Source: Lire L’Article Complet