"Tout le monde meurt de chagrin."… les propos bouleversants et intrigants d'Alain Delon sur la mort de son ex-femme, Nathalie, et sa volonté

Décédée en janvier dernier, Nathalie Delon a partagé son dernier souffle avec son ex-mari, Alain Delon. Un moment intime et bouleversant sur lequel ce dernier revient.


Elle était la seule femme qui pouvait s’appeler Delon. La seule femme que j’ai épousée. Pour moi, il n’y avait et n’y a pas de seconde. Juste elle seule”, voici les paroles d’Alain Delon au sujet de son ancienne femme, et mère de son fils Anthony, au magazine Bunte. Car si l’acteur a fréquenté les plus belles femmes de l’époque, Rosalie Van Breemen, Romy Schneider…, c’est sans aucun doute Nathalie Delon qu’il a le plus aimée.

Un amour d’ailleurs éternel puisque, malgré leur séparation en 1969, l’acteur de La Piscine et son ex-épouse sont restés très proches. À tel point que sur son lit de mort, Alain Delon est resté jusqu’au bout, assumant seul le dernier souffle de celle qui a partagé sa vie pendant cinq ans, “Nous n’avons pas prononcé un seul mot. Nous nous sommes assis l’un en face de l’autre. Je l’ai regardée. Je l’ai vue mourir”.

Une mort pour laquelle il n’est pas contre…

Une épreuve difficile, qu’il partage avec son fils Anthony, lui aussi extrêmement bouleversé par le décès de sa maman. Pourtant, Alain Delon le savait, il connaissait la volonté de Nathalie, “J’étais au courant. Je savais qu’elle allait partir, je savais qu’elle l’avait décidé. Elle pensait que ça ne sert à rien d’être ici quand on ne peut plus rien faire. Et je lui disais qu’elle avait raison. Et que je serais malheureux après quand elle serait partie”, comme il l’avait confié au magazine Paris Match il y a peu. De son côté, son intention semble être similaire puisque selon ses propos face au journaliste de Bunte, le père d’Anouchka n’est pas contre le suicide “Aujourd’hui j’y pense. Je quitterais un monde que j’aimais beaucoup autrefois, mais pas maintenant. Je le quitterai sans regret. Tout le monde meurt de chagrin.”

À voir aussi : 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet