"Tout tournait au drame" : la fille de Daniel Balavoine, Joana se confie sur sa vie amoureuse

Joana, la fille de Daniel Balavoine a accordé une interview au magazine Paris Match ce jeudi 26 août 2021 à l’occasion de la sortie de sa bande-dessinée Les lions endormis. Elle a accepté de se confier sur ses différents excès qui ont un lourd impact sur sa vie amoureuse.

  • Joana Balavoine
  • Daniel Balavoine

Daniel Balavoine est décédé mardi 14 janvier 1986 à l’âge de 33 ans dans un tragique accident d’hélicoptère. Un véritable drame pour les Français qui étaient nombreux à aduler le chanteur connu pour ses titres emblématiques tels que L’Aziza ou encore Mon fils, ma bataille. Un destin tragique d’autant plus que cinq mois après l’accident, sa petite fille, Joana, naissait. Elle n’a donc jamais eu la chance de connaître son père, un manque qui l’a marque encore aujourd’hui comme elle l’a confié dans les colonnes de Paris Match jeudi 26 août 2021 à l’occasion de la sortie de sa bande dessinée Les Lions endormis : “Les chansons, c’est bien mais… Je n’ai jamais eu un câlin, jamais eu d’intimité avec lui. On se raccroche à ce qu’on peut”, a déclaré Joana Balavoine en confiant avoir toujours sur elle, la boucle d’oreille de son père et ce, depuis “presque vingt ans”.

“Je ne faisais pas attention aux autres”

Un héritage qui l’a aidé à combattre ses addictions. En effet, pendant de longues années, Joana Balavoine a été accro à la drogue : “je me suis dit que je ne pouvais pas continuer à mentir comme ça, à vivre dans cette illusion. Que je ne pouvais pas détruire son héritage”, commence la fille du chanteur. “La drogue vous amène à douter de tout, vous fait vivre dans un monde chargé d’illusions. Ni les émotions ni les sentiments n’y échappent. Donc les gens avec qui j’ai été se camaient aussi. Et je crois qu’il n’y a pas plus pathétique qu’un couple qui se drogue. Celui ou celle qui est à côté de vous, vous rassure pour les mauvaises raisons (…) La cocaïne vous fait croire que tout va bien. Et une fois que le sevrage est terminé, c’est là que le plus dur commence.” Désormais libérée de ses vieux démons, Joana Balavoine est aujourd’hui une femme différente, notamment dans ses histoires d’amour qui était pour le moins chaotiques : dans mes relations amoureuses, tout tournait au drame, j’étais à fleur de peau en permanence, je ne faisais pas attention aux autres. C’est une tornade, un tourbillon terrible. Je n’ai jamais été une mauvaise personne mais je n’ai pas toujours été une bonne personne. On oublie la réalité et on détruit ce qu’on a autour, conclut-elle ensuite.

Source: Lire L’Article Complet