Trump, out : Ivanka en panique, Melania prête à divorcer ?

La défaite de Donald Trump résonne différemment pour les membres du clan familial. Alors que Melania Trump préparerait son divorce avec entrain, Ivanka Trump serait aussi paniquée que son père à l’idée de quitter la Maison Blanche…

Devant tant de tendresse, il est assez aisé d’imaginer que dans un futur proche, les chemins des époux pourraient se séparer.

En outre, selon l’ancienne conseillère et meilleure amie de Melania Trump, Stephanie Wolkoff, la First Lady avait rapidement renégocié leur contrat de divorce après l’investiture en janvier 2017, s’assurant que leur fils Barron, âgé de 14 ans, hériterait d’une part équitable de la fortune de Donald Trump, en cas de séparation. On est jamais trop prudent… (surtout lorsque l’on prépare son divorce).

Elle avait par ailleurs attendu juin 2017 avant de s’installer à la Maison Blanche avec son mari. La First Lady avait assuré vouloir rester auprès de son fils pendant qu’il terminait son année scolaire dans son établissement. Mais était-ce la vraie raison de ce retard ? Rien n’est moins sûr…

Ivanka Trump : et maintenant, que va-t-elle faire ?

La défaite de Donald Trump risque de changer les choses pour tout le clan familial… Melania Trump n’est pas la seule dont le destin pourrait être bouleversé par ces résultats. Ivanka Trump, qui avait pris goût à la politique depuis qu’elle travaillait aux côtés de son père à la Maison Blanche, doit désormais reconsidérer son avenir…

https://www.instagram.com/p/CHHvyoWB0OT/

Wheels down in DC at 2:45 am on Election Day following @realDonaldTrumps last MAGA rally of the 2020 campaign in Grand Rapids, Michigan. No one works harder than our President and he left it all on the field!!! VOTE for President Trump for four more years! #vote #vote2020

Une publication partagée parIvanka Trump (@ivankatrump) le

En tant que conseillère du Président, elle l’avait remplacé à plusieurs reprises, notamment en 2017, lors d’une réunion au sommet du G20, et organisait même des dîners bipartis chez elle, où elle conviait des élus républicains et démocrates.

Plus impliquée sur la scène politique que Melania Trump, elle avait hérité du surnom “Première fille des États-Unis“. Autant dire qu’Ivanka Trump est certainement la deuxième personne la plus déçue par la défaite de son père….

“Elle n’a pas envie de retourner vendre des paires de chaussures”

Avant de rejoindre le terrain politique, la fille de Donald Trump, âgée de 39 ans, était une femme d’affaires et se concentrait sur le développement de sa marque de chaussures. “Je ne crois pas qu’elle ait très envie de quitter le pouvoir pour retourner vendre des paires de chaussures de sa marque à travers le monde“, a confié une source auprès du Journal du Dimanche. Et d’ajouter : “Elle se voit un destin politique“.

https://www.instagram.com/p/CGxgs5QhabW/

11 incredible years… with forever to go! Happy anniversary my love!

Une publication partagée parIvanka Trump (@ivankatrump) le

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

En 2018, le journaliste Michael Wolff avait assuré dans son ouvrage Le Feu et La Fureur qu’Ivanka Trump avait “conclu un accord très sérieux” avec son mari Jared Kushner, nommé conseiller principal de Donald Trump en 2017, afin qu’elle puisse se présenter aux élections présidentielles avant lui.

Le dernier espoir de Donald Trump est-il… sa fille ?

Source: Lire L’Article Complet