Un adolescent de 13 ans retrouvé, décapité et démembré, à Tarascon

Un jeune garçon de 13 ans a été découvert, décapité et atrocement mutilé, dans un appartement de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône, dans la soirée du 18 juillet 2021. L’occupant des lieux, en fuite, a été retrouvé et abattu par la police, quelques heures plus tard.

Restez informée

Une scène digne des films d’horreur. Mais au lieu d’être fictive, c’est bien sur une macabre découverte que des policiers sont tombés dans un appartement du centre de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône, dans la soirée du dimanche 18 juillet 2021. Un adolescent de 13 ans y a été retrouvé, sans vie et atrocement mutilé. Suite à une alerte donnée, aux alentours de 23h15, par un voisin qui pense avoir vu la forme d’un corps humain dans un sac-poubelle, dans l’un des appartements, les policiers, arrivés sur place, ont juste le temps de voir un homme prendre la fuite par les toits. À l’intérieur du domicile, ils aperçoivent, dans la cuisine, placé dans un sac, le corps d’un jeune garçon décapité et en partie démembré.

Selon les informations rapportées par Europe 1, la tête, en partie mangée, et le bras, manifestement sciés, ont été retrouvés dans un seau, dans la salle de bain. “Il y a sur le corps des traces d’arrachages de chair. Je ne sais pas comment ces morceaux de chair ont été arrachés. Cela peut vouloir dire avec un couteau, avec des pinces ou avec les dents, je n’en sais rien. Les médecins légistes sont toujours sur place, ce sera à eux de dire ce qui s’est passé, si cela est techniquement possible”, indique Laurent Gumbau, le procureur de la République de Tarascon, à nos confrères du Midi-Libre. Des suspicions de cannibalisme sont, dès lors, attribuées à l’auteur des faits.

Le suspect touché par le tir d’un policier

Ce dernier, l’occupant des lieux, un jeune homme de 32 ans, connus des services de police pour des faits de violence et ayant déjà effectué plusieurs séjours en hôpital psychiatrique, a été retrouvé dans le centre-ville d’Arles, vers 3 heures du matin, dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 juillet 2021. Selon les renseignements de 20 Minutes, il se serait retrouvé coincé dans une impasse. En voulant échapper aux forces de l’ordre, un policier adjoint aurait alors tiré sur le suspect, en le touchant grièvement. L’homme, atteint à l’abdomen, n’a pas survécu à ses blessures. Une enquête de l’IGPN, la police des polices, a été ouverte sur le tir en question.

Une autre a également été déclenchée par la police judiciaire sur la mort du jeune garçon. Il s’agirait d’un mineur qui était déclaré en fugue, deux jours auparavant, d’un foyer de Marseille. Il a trouvé la mort dans un appartement situé dans la même rue où habitait sa mère. Probablement le lieu de sa destination. Glaçant.

A lire aussi : Meurtre de Kévin Chavatte : qui sont les “amants diaboliques” de 17 ans, accusés d’avoir monté un plan macabre ?

Source: Lire L’Article Complet