« Un coup de pub très gênant » : Meghan Markle n’en finit plus d’indigner

Absente des obsèques du prince Philip, Meghan Markle, restée en Californie, a trouvé le moyen de faire parler d’elle. Un “coup de pub très gênant” qui exaspère les commentateurs royaux, à l’image de Daniela Elsa, journaliste pour le site australien News.com.

A propos de


  1. Meghan Markle

Ce samedi 17 avril, Meghan Markle a brillé par son absence aux funérailles du prince Philip. Si l’ancienne actrice, dans le dernier trimestre de sa seconde grossesse, aurait été dissuadée par ses médecins d’accompagner Harry au Royaume-Uni, cette dernière a cru bon de communiquer au sujet de la gerbe de fleurs qu’elle a envoyée en hommage au duc d’Edimbourg. Et ce, alors même qu’elle avait assuré à ses amis ne pas vouloir être “le centre de l’attention” en ce triste jour. “Un coup de pub très gênant” qui a fait bondir la commentatrice royale Daniela Elsa, qui fait part de sa colère dans les colonnes de News.com.

Alors que la maman du petit Archie est soupçonnée d’avoir donné des détails sur la couronne de fleurs et la note manuscrite qui l’accompagnait, l’experte royale l’accuse d’avoir profité de l’occasion pour redorer son image. Même en cette période de deuil, l’entourage des Sussex a vu une occasion de faire la pub du couple, c’est édifiant, a-t-elle fustigé. Et de s’insurger : peut-être que c’était trop demandé que les discussions ce week-end ne tournent pas autour de Meghan et Harry.


Buckingham agacé par cette sortie de mauvais goût

Alors que les informations concernant le bouquet de fleurs de Meghan Markle ont été largement distillées, le Palais, droit dans ses bottes, s’est refusé à tout commentaire, souligne le Telegraph. Interrogés au sujet de la gerbe de la duchesse et des huit autres bouquets installés dans la chapelle St George, les collaborateurs de la reine ont botté en touche, rappelant qu’il s’agissait-là d’un sujet d’ordre privé.

Meghan Markle, qui appréciait tout particulièrement le prince Philip, a également pris soin de communiquer sur le choix des fleurs : des acanthes molles mauves en hommage aux origines grecques du duc, des panicauts violets pour souligner sa carrière dans la Navy et des roses d’un rose tendre en clin d’oeil au mois de juin qui aurait marqué le 100e anniversaire de celui qui fut le grand amour d’Elizabeth II. Une attention qui n’aura pas suffi à calmer la gronde de la famille royale.

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet