« Une balle dans la tête de la droite », François Baroin tord le bras de Renaud Muselier

En décidant de se rallier à LREM pour les élections régionales en PACA, Renaud Muselier (LR) a déclenché les foudres de plusieurs figures des Républicains. Parmi eux, François Baroin, son ami de longue date, qui n’a pas hésité à lui dire ce qu’il pensait de cette alliance, comme l’a rapporté Philippe Corbé, chef du service politique de BFMTV.

A propos de


  1. François Baroin

La campagne des élections régionales en PACA a pris un autre tournant ces derniers jours. Renaud Muselier, l’actuel président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, a passé un accord avec Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées et candidate LREM dans la région, afin de faire barrage au Rassemblement national lors du prochain scrutin. Un ralliement surprise qui a déclenché la colère des responsables Républicains. Certains poids lourds du parti n’ont en effet pas hésité à critiquer la décision de Renaud Muselier, qui a pour sa part assuré qu’il restait “libre et indépendant”. C’est le cas François Baroin, ami de longue date de l’homme politique, qui a souhaité lui dire ce qu’il pensait de cette alliance. Et il n’a pas mâché ses mots…

“Vous parliez d’échange houleux il y a un instant, il y a quand même eu un échange où François Baroin a dit à son vieil ami Renaud Muselier (…) : ‘tu ne peux pas être celui qui met une balle dans la tête de la droite.’ Renaud Muselier a dit, en sortant, que c’était un message amical entre deux chasseurs”, a rapporté Philippe Corbé, chef du service politique de BFMTV, ce mardi 4 mai. Dans le même temps, sur France Info, le journaliste Guillaume Daret a fait savoir que derrière l’enjeu politique, se cachait aussi une dimension plus personnelle entre les deux hommes : “Renaud Muselier, François Baroin et Christian Jacob, c’est ce qu’on a appelé les ‘bébé Chirac’. En 1995, ils ont fait campagne quand personne n’y croyait. C’est des amis personnels, ils partagent des choses personnelles et c’est ça qui les déchire aussi.

Une alliance qui fait jaser

Autant sur la forme que sur le fond, cette alliance du président LR du conseil régional de PACA avec LREM a en tout cas fait couler beaucoup d’encre. Ce lundi 3 mai, dans L’Heure des Pros, Pascal Praud a lui aussi réagi à ce rapprochement entre les deux partis : “Pas sûr que ce soit… Je me demande si cela ne va pas être contre-productif pour l’électorat qui peut se sentir cocu“, s’est-il interrogé, alors qu’il recevait le député européen Gilbert Collard dans son émission quotidienne diffusée sur CNews.

“Il n’y a aucune division”, assure Christian Jacob

Afin d’éteindre l’incendie, Christian Jacob, le président des Républicains, a pour sa part rejeté l’idée d’exclure Renaud Muselier du parti : “Je suis convaincu qu’on va résister à ces tentatives de déstabilisation” de la majorité présidentielle, a-t-il assuré, ce mardi 4 mai, à l’issue du comité stratégique qui s’est tenu au siège du parti. Et d’ajouter : Il n’y a aucune division. On n’est pas dans un esprit d’ultimatum, on se parle en responsabilité.”

Crédits photos : Michael Baucher / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet