Une mannequin accuse Marilyn Manson de violences sexuelles

Des nouvelles accusations de violences sexuelles, physiques et morales viennent d’être portées contre Marilyn Manson. Sarah McNeilly a accepté de témoigner auprès de Rolling Stone qui a sorti une longue enquête sur celui qui se fait surnommer le Révérend. La mannequin raconte avoir rencontré le rockeur en 2011 lors d’une soirée au Château Marmont, alors que la relation de ce dernier avec Esme Bianco (qui a
porté plainte contre lui) se terminait. Elle le décrit comme quelqu’un, au départ, de « super charismatique, chaleureux » et « vulnérable ».

Une semaine après leur première relation, elle explique avoir trouvé son comportement étrange lorsqu’il lui a dit « je t’aime » lors d’un ébat. « Cela faisait une semaine qu’on sortait ensemble. Il voulait que je choisisse des robes de mariées », ajoute-t-elle. C’est par la suite que la situation aurait clairement dérivé. La jeune femme affirme qu’il l’a isolée de ses proches à base de menaces et l’enfermait dans une pièce chez lui pour la punir.

La Bad Girls’ Room

Cette salle, dont l’existence a été confirmée par plusieurs personnes à Rolling Stone, a même un nom : la Bad Girls’ Room. Le magazine la décrit comme un espace insonorisé construit par l’ancien locataire de cet appartement de West Hollywood et initialement prévu pour y faire de la musique. L’ancienne assistante du rockeur, Ashley Walters, qui a
porté plainte contre lui pour agression sexuelle, assure que l’artiste se vantait de cet endroit dans lequel il enfermait ses conquêtes pour les « punir ». Comme le rappelle la publication, Marilyn Manson en avait lui-même fait mention lors d’une interview en 2012.

Sarah McNeilly accuse également le chanteur de violences physiques. Elle explique notamment avoir été « jetée contre le mur » par Marilyn Manson qui a ensuite « pris une batte de baseball dans sa main » alors qu’elle l’aidait à trouver un pantalon lors du tournage du clip de Born Villain réalisé par
Shia LaBeouf. « La violence physique était presque un soulagement. Toute la merde qu’il vous met dans le cerveau, il vous infecte avec. C’est du lavage de cerveau et vous voulez juste que ça s’arrête », précise-t-elle.

Si Sarah McNeilly n’a, pour l’instant, pas porté plainte, quatre femmes poursuivent Marilyn Manson en justice. L’interprète de Personal Jesus a démenti toute relation ou acte non consenti et n’a pas réagi aux dernières accusations.

Source: Lire L’Article Complet