« Une poignée de minables » : Sylvie Tellier monte au créneau après les attaques antisémites visant Miss Provence

April Benayoum, Miss Provence 2020, a été la cible de propos antisémites, le soir de l’élection de Miss France 2021, ce samedi 19 décembre. Sur le plateau de BFMTV ce lundi 21 décembre, Sylvie Tellier a fait part de son indignation.

A propos de

  1. April Benayoum – Miss Provence 2020

  2. Sylvie Tellier

Comme à chaque concours Miss France depuis l’émergence des réseaux sociaux, les internautes se sont déchaînés sur la Toile. Mais lors de cette 100e édition du concours de beauté remporté par Amandine Petit, ce sont des critiques antisémites qui ont suscité la polémique. En effet, Miss Provence 2020, qui répond au doux nom d’April Benayoum, a été victime d’attaques de la part de tweetos s’en prenant à son identité. Pour réagir à cette vague de haine, la directrice générale de la société Miss France, Sylvie Tellier, a pris la parole sur le plateau de BFMTV, ce lundi 21 décembre. L’occasion pour elle d’exprimer sa colère.

Sylvie Tellier a tenu à souligner le fait que ces insultes sont totalement à l’opposé de toute la bienveillance qui règne dans l’univers des reines de beauté. “On s’aperçoit que ces propos tenus par une poignée de minables ne sont tellement pas le reflet de ce qu’on vit nous, chez Miss France”, a-t-elle déclaré avant de poursuivre avec un message positif : “J’ai été extrêmement rassurée que suite à toutes ces condamnations (…) ça montre à quel point ce n’est pas le reflet de ce que les gens pensent aujourd’hui.” Et de conclure : “Force est de constater qu’un programme comme Miss France qui permet de faire la lumière sur l’urgence de gérer une situation pour que jamais ça ne se reproduise, je trouve ça très bien.”

Miss Provence: "C'est la première fois que je dois faire face à ce genre de propos" antisémites pic.twitter.com/hgnxb1Is2S

“Je trouve ça bien dommage”

Au micro de la chaîne d’informations en continu, April Benayoum s’est également confiée sur ce scandale, en gardant le sourire. La jeune femme de 21 ans a assuré que ce genre d’acharnement à son égard ne lui était jamais arrivé auparavant, ni lors de ses précédents concours de beauté qu’elle a remportés haut la main. “Je n’ai jamais eu à faire face à de tels propos”, a-t-elle précisé avant de déplorer : “Je trouve ça bien dommage.” Quelques heures plus tôt, elle s’était livrée dans les colonnes de Var Matin à ce sujet : “J’ai appris l’existence de ces propos par mes proches. C’est triste d’assister à de tels comportements en 2020. Je condamne bien évidemment ces propos, mais ça ne me touche absolument pas”, avait-elle affirmé, la tête haute. Un discours chargé de courage.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Capture BFMTV

Source: Lire L’Article Complet