Valérie Pécresse : les incroyables révélations de Gilles Verdez sur la candidate

Invité à réagir au passage de Valérie Pécresse dans la nouvelle émission de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, le chroniqueur Gilles Verdez a fait une surprenante révélation sur la candidate à l’élection présidentielle, mercredi 19 janvier 2022, dans Touche pas à mon poste.

  • Cyril Hanouna

Grande gagnante de la Primaire des Républicains face à Éric Ciotti, Valérie Pécresse est officiellement entrée dans la course à l’Élysée depuis maintenant plusieurs semaines. Alors que la campagne présidentielle bat actuellement son plein entre les différents candidats, la présidente de la région Île-de-France s’est fait remarquer lors de son passage sur BFMTV mardi 18 janvier 2022. Première invitée de la toute nouvelle émission présentée par Jean-Jacques Bourdin, la candidate à l’élection présidentielle n’a pas hésité à évoquer en direct les accusations qui pèsent actuellement contre le journaliste. Pour rappel, Jean-Jacques Bourdin est accusé de tentative d’agression sexuelle par une ancienne journaliste de RMC et BFMTV. Cette dernière a porté plainte contre l’animateur, qui conteste les faits. Malgré l’ouverture d’une enquête à ce sujet, le présentateur est pour l’instant maintenu à l’antenne par les directions de BFMTV et RMC. Invités à réagir sur la séquence où Valérie Pécresse évoque les accusations contre Jean-Jacques Bourdin face au journaliste, les chroniqueurs de Touche pas à mon poste ont salué dans l’ensemble la performance de la candidate LR face à l’animateur, mercredi 19 janvier 2022 sur C8. Cependant, Matthieu Delormeau et Guillaume Genton ont fait office d’exception, étant donné qu’ils ont accusé Valérie Pécresse d’avoir « humilié » Jean-Jacques Bourdin en direct.

Valérie Pécresse « voulait s’adresser » à Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV selon Gilles Verdez

Cherchant à défendre la présidente de la région Île-de-France, Gilles Verdez a alors fait une incroyable révélation au sujet de la candidate à la succession d’Emmanuel Macron au sein de l’Élysée. « J’ai eu une de ses proches, Babette de Rozières, qui est conseillère régionale, et qui m’a expliqué que Valérie Pécresse loge secrètement à Paris des femmes victimes de violences. Elle fait ça parce que c’est son combat« , a expliqué le chroniqueur. Par la suite, Gilles Verdez a précisé que Valérie Pécresse « voulait s’adresser » à Jean-Jacques Bourdin en décidant d’évoquer les accusations portées contre lui en direct sur BFMTV.

Source: Lire L’Article Complet