Valérie Trierweiler congédiée de Paris Match : ce projet qui lui redonne le sourire

Après avoir appris son licenciement il y a quelques jours, Valérie Trierweiler a de quoi se réjouir. Adepte des défis sportifs, la journaliste va très bientôt prendre part à une belle aventure pour la bonne cause.

Elle va retrouver le sourire. Pourtant le mois d’août n’avait pas commencé sous les meilleurs auspices pour Valérie Trierweiler. Il y a quelques jours, elle a été licenciée par Paris Match, le journal où elle travaillait – d’abord comme journaliste politique puis à la rubrique littéraire – depuis 1989. Une décision que le journal a prise pour des raisons budgétaires, selon Le Parisien. Rapidement, elle avait tenu à réagir et s’était dite “en état de choc et de sidération”. Sur son compte Twitter, Valérie Trierweiler expliquait avoir “appris en plein coeur de l’été et pendant [s]es congés de façon extrêmement brutale [s]on licenciement (…) sans aucun motif valable”. Sur Instagram, la journaliste assurait qu’elle allait continuer “à évoquer [s]es coups de cœur littéraires sur ce réseau bienveillant”. Passionnée de littérature, elle est également engagée dans plusieurs associations caritatives.

Et c’est d’ailleurs pour l’une d’elles qu’elle va bientôt prendre part à une belle aventure. “Dans un mois pile”, Valérie Trierweiler va “prendre le départ” du raid Défi d’elles sur le bassin d’Arcachon, qui soutient depuis toujours une noble cause : la prévention du cancer du sein. Avec sa coéquipière, elle va dépasser ses limites face à 61 autres équipes. Au programme : trail, canoë, vélo, course à pied… “Je ne serai certainement pas parmi les premières mais je me réjouis à l’avance de participer, en tant qu’ambassadrice, à ce nouveau défi sportif”, s’est réjouie Valérie Trierweiler sur Instagram avant de révéler avoir attrapée le coronavirus : “Et je le terminerai même si le Covid contracté au début du confinement m’a laissée essoufflée. Je reprends le sport”.

View this post on Instagram

A post shared by @ valerie_trierweiler on Aug 18, 2020 at 6:27am PDT

Valérie Trierweiler veut “relever la tête”

Valérie Trierweiler, qui a plusieurs fois participé à de tels défis, est impatiente de prendre le départ de cette course, lancée par Christelle Gauzet, la gagnante de Koh Lanta 2008. “Voilà une perspective qui m’encourage à relever la tête, à me bouger, à me convaincre que non à 55 ans, tout n’est pas fini, a-t-elle continué sur son compte Instagram. Beaucoup de participantes ont traversé des épreuves, des cancers parfois, et toutes celles qui sont là sont des battantes, de tout âge, de toutes professions, quelle joie de les retrouver.” D’ici le grand départ, le 18 septembre prochain, Valérie Trierweiler et sa partenaire vont se préparer physiquement et mentalement. Une bonne nouvelle pour la journaliste, déçue et choquée d’avoir été congédiée du titre dans lequel elle travaillait depuis plus de trente ans.

Source: Lire L’Article Complet