Valérie Trierweiler “essoufflée” : contaminée par le Covid, la journaliste n’a pas récupéré

Contaminée par le coronavirus au début du mois de mars, Valérie Trierweiler peine à récupérer. “Essoufflée”, la journaliste redouble pourtant d’efforts, comme elle l’a expliqué sur son compte Instagram.

Licenciée de Paris Match le 12 août dernier, Valérie Trierweiler fourmille de projets. La journaliste, en “état de choc et de sidération”, a en effet rapidement retrouvé le sourire grâce au raid Défi d’elles sur le bassin d’Arcachon. Un projet auquel elle participera le 18 septembre prochain et au cours duquel elle devra dépasser ses limites, et ce, bien qu’elle peine encore à se remettre du coronavirus, contracté au début du mois de mars, comme elle l’a expliqué sur Instagram.

Je ne serai certainement pas parmi les premières mais je me réjouis à l’avance de participer, en tant qu’ambassadrice, à ce nouveau défi sportif“, confie celle qui a reçu le soutien de Carla Bruni, et de poursuivre, je le terminerai même si le Covid contracté au début du confinement m’a laissée essoufflée. Pour venir à bout de ce raid, Valérie Trierweiler s’est d’ailleurs concocté un programme d’envergure.

View this post on Instagram

C’est dans un mois pile. Le 18 septembre, je prendrai le départ avec ma Coequipiere @karine_fournier_21 pour un nouveau raid @defi_delles à Arcachon face à 61 autres équipes. Je ne serai certainement pas parmi les premières mais je me réjouis à l’avance de participer, en tant qu’ambassadrice, à ce nouveau défi sportif. Et je le terminerai même si le Covid contracte au début du confinement m’a laissée essoufflée. Je reprends le sport. Au menu: épreuves de Running sur la plage, de vtt en forêt et de canoë. Voilà une perspective qui m’encourage à relever la tête, à me bouger, à me convaincre que non à 55 ans, tout n’est pas fini. Beaucoup de participantes ont traversé des épreuves, des cancers parfois, et toutes celles qui sont là sont des battantes, de tout âge, de toutes professions, quelle joie de les retrouver! #arcachon #défi #femmes #woman @keepabreasteu @christellekohlanta @ly_tout_court et toutes les autres.

A post shared by @ valerie_trierweiler on

C’est dans un mois pile. Le 18 septembre, je prendrai le départ avec ma Coequipiere @karine_fournier_21 pour un nouveau raid @defi_delles à Arcachon face à 61 autres équipes. Je ne serai certainement pas parmi les premières mais je me réjouis à l’avance de participer, en tant qu’ambassadrice, à ce nouveau défi sportif. Et je le terminerai même si le Covid contracte au début du confinement m’a laissée essoufflée. Je reprends le sport. Au menu: épreuves de Running sur la plage, de vtt en forêt et de canoë. Voilà une perspective qui m’encourage à relever la tête, à me bouger, à me convaincre que non à 55 ans, tout n’est pas fini. Beaucoup de participantes ont traversé des épreuves, des cancers parfois, et toutes celles qui sont là sont des battantes, de tout âge, de toutes professions, quelle joie de les retrouver! #arcachon #défi #femmes #woman @keepabreasteu @christellekohlanta @ly_tout_court et toutes les autres.

A post shared by @ valerie_trierweiler on

Une remise en forme intensive avant la rentrée

Je reprends le sport, a fait savoir l’ancienne compagne de François Hollande, au menu : épreuves de Running sur la plage, de vtt en forêt et de canoë. Voilà une perspective qui m’encourage à relever la tête, à me bouger, à me convaincre que non à 55 ans, tout n’est pas fini“. Une remise en forme aux petits oignons pour la journaliste qui, moins d’un mois après son licenciement, a retrouvé du travail. La compagne de Romain Magellan officiera en effet aux côtés de Thomas Sotto sur RTL Soir à la rentrée. Après la pluie, vient le beau temps…

Crédits photos : Christophe Clovis / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet