Valérie Trierweiler “inscrite à Pôle Emploi” : ses confidences étonnantes

Alors que les téléspectateurs la retrouveront dans l’édition all stars de Pékin Express diffusée ce mercredi 6 juillet sur M6, Valérie Trierweiler était l’invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio ce mardi 5 juillet. Lors de son passage, l’ex-compagne de François Hollande a fait une confidence pour le moins inattendue…

A propos de


  1. Valérie Trierweiler

Valérie Trierweiler s’est lancée un nouveau défi. Ce mercredi 6 juillet, les téléspectateurs de M6 vont retrouver l’ancienne Première dame au casting de l’édition all stars de Pékin Express. L’intéressée, qui participe au programme avec son amie Karine Fournier, s’est rendue sur les ondes de Sud Radio pour évoquer cette actualité et donner de ses nouvelles. Elle a notamment expliqué pourquoi elle n’avait pas relevé ce challenge avec son compagnon Romain Magellan : « Ce qui comptait, c’était avant tout le ou la partenaire. Si Karine n’avait pas pu, ça aurait été compliqué. Je ne sais pas avec qui je l’aurais fait parce que mon compagnon Romain était de toute façon pris par le tournoi des Six Nations« , a-t-elle précisé au micro de Sud Radio. Après avoir évoqué ses souvenirs de tournage, Valérie Trierweiler a fait une surprenante confidence.

Alors qu’elle expliquait qu’il était aujourd’hui difficile d’être journaliste « avec le nom (qu’elle) porte« , l’ex-compagne de François Hollande a fait savoir qu’elle était actuellement à la recherche d’un nouvel emploi : « Je pense qu’être journaliste, avec le nom que je porte et la vie que j’ai eue, c’est compliqué. J’avais deux pistes professionnelles qui m’auraient passionnée, et puis finalement les portes se sont refermées« , a-t-elle confié. Et d’annoncer : « Donc voilà, je lance un appel pour trouver du travail. Aujourd’hui, je suis inscrite à Pole Emploi. Voilà, une ancienne Première dame inscrite à Pole Emploi (…) J’ai été virée de Paris Match il y a deux ans, j’ai gagné mon procès, parce que c’était un licenciement sans raison, et peut-être même pour raison politique. Et donc je recherche depuis deux ans.« 

>> PHOTOS – Pékin Express All Stars : Valérie Trierweiler, Inès Reg… Tous les candidats en images !

Un licenciement vécu comme « une injustice »

Celle qui a été congédiée de Paris Match en 2020 a expliqué pourquoi elle avait vécu son licenciement comme « une injustice«  : « Forcément, je le vis comme une injustice, surtout que Paris Match, c’est 30 ans de ma vie. Ce n’était pas seulement un travail, c’était une famille. Donc oui, ça a été très difficile« , a-t-elle reconnu lors de son passage dans l’émission présentée par Valérie Expert et Gilles Ganzmann. Pour autant, Valérie Trierweiler a laissé entendre qu’elle n’avait pas de regrets vis-à-vis du passé : « Ce qui est fait est fait. Il faut arrêter de se dire : ‘j’aurais dû, je n’aurais pas dû…’ Il faut vivre le présent. Mon présent est chouette, il ne faut pas noircir le tableau. Je crois encore en un avenir. » Valérie Trierweiler, ou l’optimisme à toute épreuve.

Crédits photos : Photonews / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet