Vanessa Paradis et Serge Gainsbourg, une collaboration de "l’enfer" ? Elle rétablit enfin la vérité

En 1990, Vanessa Paradis a fait appel à Serge Gainsbourg pour écrire les chansons de son deuxième album. Une collaboration qui a fait couler beaucoup d’encre dans la presse, notamment en raison des mots très durs de l’auteur au sujet de la chanteuse. Trois décennies plus tard, c’est elle qui a décidé de mettre les choses au clair au sujet de ce partenariat, dans les colonnes du Journal du dimanche, dimanche 12 septembre 2021.

  • Vanessa Paradis
  • Serge Gainsbourg

Vanessa Paradis ajoute une corde à son arc. Quarante ans après ses débuts en tant que chanteuse avec le tube Joe le taxi, devenu culte, celle qui est aussi actrice de cinéma et mannequin a décidé de s’essayer au théâtre. Mardi 14 septembre 2021, elle fera ainsi ses tout premiers pas sur les planches dans la pièce Maman, écrite pour elle et mise en scène par son mari, Samuel Benchetrit. C’est à cette occasion que la star a accordé une interview à nos confrères du Journal du dimanche, en kiosque le 12 septembre 2021. En plus d’évoquer ses débuts au théâtre, Vanessa Paradis est revenue sur l’ensemble de sa carrière. Elle a notamment tenu à rétablir la vérité sur une collaboration qui avait fait couler beaucoup d’encre dans la presse, trois décennies plus tôt. En 1990, deux ans après le succès de son premier album M et J, la jeune artiste fait appel à un grand nom de la chanson française pour écrire les titres de son deuxième disque : Serge Gainsbourg.

“Par esprit de provocation, il a mis de l’huile sur le feu”

À l’époque, l’album Variations sur le même t’aime fait beaucoup parler. Notamment car ses chefs d’orchestre ont, à priori, deux personnalités totalement opposées. Dans les colonnes du JDD, Vanessa Paradis a tenu à rétablir sa vérité sur les rumeurs de discorde : “On a prétendu que ça s’était mal passé entre nous alors que c’était divin”, assure ainsi la chanteuse, avant de préciser : “Le seul problème, c’est que Serge était très malade. Quand l’album est sorti, par esprit de provocation, il a mis de l’huile sur le feu en se laissant emporter par un bon mot : ‘Paradis, c’est l’enfer’.” Vanessa Paradis le reconnaît, elle s’était montrée très exigeante avec Serge Gainsbourg : “C’est vrai que je lui ai retoqué un texte, mais je pense que c’était mieux pour lui.” En effet, hors de question pour elle de s’en excuser. “Il écrivait en parallèle des chansons pour Joëlle Ursull. Désolée, mais je ne considère pas la chanson White & Black Blues au niveau. C’est ce qu’il cherchait à me refiler, mais moi, si je travaillais avec lui, c’était pour avoir du grand Gainsbourg !”, a-t-elle finalement conclu.

En 2015, l’ex-compagne de Johnny Depp s’était déjà confiée sur cette collaboration parfois difficile dans le magazine Vogue. Elle expliquait alors avoir été très blessée par les mots de Serge Gainsbourg à son égard, malgré le “message d’excuse d’une tendresse infiniequ’il lui avait ensuite adressé : “Il a dit qu’on l’avait fait travailler dur, qu’on l’avait fait boire. Je ne l’ai pas très bien compris et pas très bien vécu, pour être tout à fait sincère.” Malgré cette petite polémique, l’album (le dernier de Serge Gainsbourg avant sa mort) a été un véritable succès. Le single Tandem s’était vendu à plus de 400.000 exemplaires, et son clip avait obtenu un prix aux Victoires de la Musique en 1991.

A lire aussi : Pourquoi “Les sucettes” de Serge Gainsbourg ont un goût amer pour France Gall

Source: Lire L’Article Complet