VIDEO Affaire conclue : ignorée par une vendeuse, Sophie Davant s’agace

Ce mardi 7 juillet dans Affaire conclue, une vendeuse était bien plus intéressée par l’expertise du commissaire-priseur Harold Hessel que par les commentaires de Sophie Davant. L’animatrice a dû lui montrer qu’elle était toujours là.

Si bon nombre de candidats d’Affaire conclue viennent vendre des objets dans l’espoir de rencontrer Sophie Davant, d’autres ne sont pas particulièrement fans de l’animatrice. Odile, une amatrice de brocante de 66 ans, avait surtout fait le déplacement depuis Malemort-sur-Corrèze pour vendre un élégant objet : une veilleuse en porcelaine représentant un petit ange blanc et or. Ce mardi 7 juillet, cette grande amatrice de pétanque a écouté religieusement le commissaire-priseur Harold Hessel. Sophie Davant a tenté de se faire remarquer en début d’expertise, en assurant à tort qu’il s’agissait d’un « angelot un peu asiatique », mais a vite cédé la parole à son camarade. Ce dernier a pu déterminer que la veilleise était en porcelaine de Limoges, et avait été fabriquée par la prestigieuse marque française Robj Paris. « Vous savez de quelle époque il date ? Je n’ai pas pu savoir… », lui a demandé Odile, impatiente d’en savoir plus, sans laisser le temps à Sophie Davant d’en placer une.

Harold Hessel a daté cette pièce des années 30. « Et c’est doré à l’or fin ? », l’a relancée Odile. Toujours très passionné lorsqu’il expertise un objet insolite, le commissaire-priseur a confirmé et s’est lancé dans une présentation des méthodes de fabrication de Robj. Sophie Davant a attendu qu’il termine pour enfin intervenir. « Vous avez d’autres questions ou pas ? Parce que comme vous posez de bonnes questions, moi je me repose pendant ce temps-là… », a lancé, sur un ton passif-agressif, l’animatrice à Odile. « Eh bien oui, a répondu le plus naturellement du monde la vendeuse. Parce que j’ai un ami brocanteur qui a fait des recherches et qui m’a dit qu’il ne connaissait pas ce modèle… » Harold Hessel a admis que lui non plus, faisant de cet objet un petit mystère. « Ce serait une bonne nouvelle, une rareté ! », s’est exclamée Sophie Davant… sans qu’Odile ne lui prête attention. La Corrézienne, qui n’a ri à aucune des tentatives d’humour de l’animatrice, s’est ensuite rendue en salles des ventes. Anne-Catherine Verwaerde lui a acheté sa veilleuse, estimée à 100 euros, pour 150 euros. Pas mal, pour un objet qui ne lui avait coûté à la base que… 2,5 euros !

Source: Lire L’Article Complet