VIDÉO – Bernadette Chirac évoque l’après Élysée et « l’horreur du vide » de Jacques Chirac

Pour l’anniversaire des deux ans de la disparition de Jacques Chirac, Michel Drucker a dédié une émission de Vivement dimanche à l’ancien président gouailleur, dimanche 26 septembre 2021 sur France 2. Des archives ont été ressorties pour l’occasion.

Président de la République dès 1995, Jacques Chirac a dû quitter l’Élysée en 2007 pour donner les clés à un nouveau locataire, Nicolas Sarkozy, avant que ne s’y succèdent François Hollande et Emmanuel Macron. Celui qui n’avait souhaité concourir pour un troisième mandat, à cause d’un accident vasculaire cérébral, a drastiquement changé de vie du jour au lendemain. D’émouvantes archives de l’homme politique évoquant sa retraite, des séquences tournées en novembre 2009 lors de la première émission « spéciale Chirac » du programme Vivement dimanche, ont été à nouveau diffusées. Sa femme Bernadette Chirac y expliquait : « C’est une rupture de rythme énorme, considérable. Il se levait tous les matins à 6h30, il prenait son café et allait tranquillement dans son bureau travailler, toute la journée était cadencée. Le premier matin où on se réveille et qu’il n’y a rien sur l’agenda, eh bien, il y a des gens qui le vivent très mal.« 

« C’est d’ailleurs quelqu’un qui a horreur du vide, au fond. Il faut qu’il y ait tout le temps quelque chose. Il faut qu’il soit en mouvement !« , poursuivait-elle. De son côté, leur fille Claude Chirac, présente sur le plateau dimanche 26 septembre pour se revoir à l’écran, étayait : « Il a toujours vécu dans l’esprit que c’est un grand honneur que de servir son pays mais que cela reste temporaire. Personne n’a jamais vécu dans l’idée que cela durait éternellement. Le dernier jour est une chose avec laquelle on a toujours vécu.« 

« Il a toujours été multi-passions »

Bien que toute la famille ait attesté qu’il fallait organiser son quotidien différemment après la présidence, Jacques Chirac ne semblait pas s’ennuyer. « Il a toujours été multi-passions, il a des centres d’intérêt extrêmement divers, concluait Claude Chirac. Que ce soit dans la lecture, que ce soit dans les voyages ou bien évidemment dans cette fondation (la Fondation Chirac, ndlr) qu’il a créée et qui, au fond, est dans la continuité de l’action qu’il a pu mener tout au long de sa vie en termes de combats et de valeurs.« 

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet