VIDÉO – Bruno Le Maire, cette décision qu’il a du mal à avaler : “Ça me fera un peu mal”

La nouvelle direction du réseau social Twitter fait réagir jusqu’au plus haut sommet de l’État, en France. Elon Musk, nouveau propriétaire du site américain, veut taxer les détenteurs de comptes certifiés. Invité de C à Vous sur France 5, mercredi 2 novembre 2022, Bruno Le Maire a donné son avis sur le sujet.

Le ministre de l’Économie circonspect devant les nouvelles règles du réseau social Twitter. Bruno Le Maire était l’invité de l’émission C à Vous ce mercredi 2 novembre sur France 5. Abordant la question du rachat de Twitter par le milliardaire Elon Musk, il a donné son avis sur la mesure qui fait hurler les utilisateurs certifiés depuis quelques jours : pour obtenir le petit badge bleu, symbole du caractère officiel du compte d’une célébrité ou d’une personnalité importante, il faudra débourser 8 dollars par mois. « Nous verrons quelles seront les règles, s’il faut que je cotise chaque mois huit euros à monsieur Musk, ça me fera un peu mal » a déclaré Bruno Le Maire, lui-même concerné par cette nouvelle règle.

Destinée à renflouer les caisses du réseau social américain, mais aussi à aider la plateforme à lutter contre les faux comptes, cette idée fait jaser les détenteurs du petit badge bleu de certification qui critiquent ce nouveau modèle économique. Bruno Le Maire a botté en touche lorsque la question lui a été posée de savoir s’il paierait la somme demandée. « Je n’ai pas encore regardé dans le détail » a lâché le ministre. Il a précisé qu’il veillera d’abord au respect de la liberté d’expression sur le site web, avant de se décider.

⋙ PHOTOS – Elisabeth Borne, Bruno Le Maire… Découvrez les ministres à leurs débuts

Bruno Le Maire attaqué par Patrick Cohen

Le passage de Bruno Le Maire dans l’émission d’Anne-Elisabeth Lemoine a donné lieu à un vif échange avec Patrick Cohen. Le ministre de l’Économie est revenu sur la mise en place d’une taxe au superprofit visant à compenser la flambée des prix. « Les plus petites entreprises auront un bouclier tarifaire et les TPE et les PME seront protégées par un allégement de la facture qui sera très significatif. Pour toutes les grosses entreprises, on fera du cas par cas », a expliqué le numéro 2 du gouvernement. « Comment est-ce qu’on paie toutes ses aides aux entreprises ? En taxant les superprofits !«  a-t-il assuré. Par un geste de la main, Patrick Cohen montre un très léger écart avec ses deux doigts. Une façon d’illustrer que la taxation des superprofits sera insuffisante face au montant des aides promises. « Mais non Patrick Cohen, je ne peux pas vous laisser dire ça ! » s’est exclamé Bruno Le Maire. « 26 milliards d’euros, ce n’est pas ‘ça’, c’est ‘ça’ ?«  a-t-il expliqué en imitant le geste du chroniqueur avant d’écarter ses bras de part et d’autre.

Crédits photos : Capture France 5

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Bruno Le Maire

Autour de

Source: Lire L’Article Complet