VIDÉO – « Ça suffit ! » : coup de sang d’Olivier Véran et Richard Ferrand à l’Assemblée

Cohue générale ce mardi 16 mars à l’Assemblée nationale. Alors que le débat autour de la vaccination fait rage, Olivier Véran et Richard Ferrand perdent leur calme face à François Ruffin.

A propos de

  1. Olivier Véran

  2. Richard Ferrand

Ambiance à l’Assemblée. Interpellé par François Ruffin au sujet de la vaccination et de la gestion de la crise sanitaire, lors d’une séance de questions au gouvernement, Olivier Véran tire à boulets rouges sur le député LFI ce mardi 16 mars. “Nous sommes ici dans l’Hémicyle et pas sur une de vos vidéos YouTube“, amorce le ministre des Solidarités et de la Santé. “Gardez au moins le peu de décence qu’il vous reste.” Phrase qui ulcère le journaliste devenu politique. Mais sa colère est moindre face à celle de Richard Ferrand qui tente de rétablir l’ordre lorsqu’il hurle au scandale après l’intervention du ministre. “Monsieur Ruffin, ça suffit !”,fustige le président de l’Assemblée nationale, “ça suffit, vos interpellations ! Chaque fois, vous organisez le spectacle.”

Il ne s’arrête pas là : “vous voulez faire remarquer vos rares présences, croyez bien que ce n’est pas votre honneur.” Les chiffres pourraient soutenir les propos de Richard Ferrand. Le site NosDéputés.fr, qui se charge de synthétiser l’activité parlementaire, recense, par exemple, deux présences en commission du député de La France Insoumise sur les douze derniers mois, entre autres données. Mais lorsqu’il rejoint l’Hémicycle, il fait des étincelles. François Ruffin – qui a demandé une commission d’enquête à l’Assemblée nationale sur l’absence d’un vaccin français en janvier 2021 – venait de pointer Olivier Véran et le gouvernement du doigt, les blâmant pour les victimes du coronavirus. Hors de question pour le ministre de se laisser faire.

Nouvelle colère pour le ministre

Car, depuis sa prise de fonctions, Olivier Véran a été l’auteur de quelques coups de sang à l’Assemblée nationale. Au mois de novembre 2020, il s’est montré excédé à la suite d’un déplacement dans un service de réanimation du Centre hospitalier Sud Francilien de Corbeil-Essonnes. “Je suis rentré dans deux chambres de réanimation et dans l’une des chambres, il y avait un jeune homme de 28 ans. Dans le coma, intubé et ventilé. Dans la deuxième chambre, il y avait un jeune homme en surpoids âgé de 35 ans“, a-t-il d’abord raconté. Avant de sortir de ses gonds :C’est ça la réalité ! Si vous ne voulez pas l’entendre, sortez d’ici !” Et de bouder l’Assemblée nationale pendant plusieurs semaines.

Crédits photos : Capture LCP

Autour de

Source: Lire L’Article Complet