VIDEO – Delphine Jubillar : son mari Cédric « brutal, grossier et agressif y compris avec leurs enfants »

Six mois après la disparition mystérieuse de Delphine Jubillar, son mari Cédric vient d’être mis en examen pour “homicide volontaire sur conjoint”. Le procureur de la République de Toulouse a fait un portrait peu flatteur de l’homme de 33 ans.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Delphine Jubillar. Disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines, l’infirmière n’a toujours pas été retrouvée. Mais le dénouement pourrait bientôt avoir lieu, puisque son mari Cédric a été mis en examen pour “homicide volontaire sur conjoint, 48h après sa garde à vue. S’il continue de nier les faits, il a été placé sous mandat de dépôt, comme l’a annoncé le procureur de la République de Toulouse.

Dominique Alzéari en a dit plus sur ce qui avait entraîné cette mise en examen, et notamment les versions contradictoires données par l’homme de 33 ans. Ce dernier vivait en fait très mal la séparation voulue par Delphine Jubillar, avec qui il avait de “fréquentes disputes“. “Il tentait de reconquérir son épouse de manière particulièrement agressive et intrusive, a expliqué Dominique Alzéari. Il pouvait se montrer brutal, grossier et agressif, y compris envers ses enfants. Il avait organisé une véritable surveillance de son épouse.”

Une dispute entre Cédric et Delphine Jubillar selon leur enfant

D’abord placé en garde à vue mercredi, comme sa mère et son beau-père, depuis libérés sans charge, Cédric Jubillar continue de nier les faits, pour lesquels il est toujours présumé innocent jusqu’au jugement définitif. S’il maintient que tout s’est bien déroulé le soir de la disparition, le fils du couple, Louis (6 ans), a affirmé le contraire aux enquêteurs. Le frère d’Elyah (20 mois) a indiqué avoir entendu une “violente dispute entre les parents. Des voisins assurent avoir entendu des “cris stridents et de détresse d’une femme“.

Crédits photos : Facebook

Autour de

Source: Lire L’Article Complet