VIDEO Eurovision 2021 : Laurent Ruquier dégomme ces « salopards de Belges » et leur système de votes

La deuxième place de Barbara Pravi a beau être le meilleur classement d’un représentant français au concours de l’Eurovision depuis vingt ans, elle ne satisfait pas tout le monde. Laurent Ruquier a un pays voisin dans le collimateur.

Laurent Ruquier

Barbara Pravi

La délégation belge de l’Eurovision doit avoir les oreilles qui sifflent. Pas à cause de son représentant, dont la performance vocale n’était pas du genre à briser les tympans, mais plutôt en raison d’une levée de bouclier tricolore qui s’insurge en chœur contre l’attribution des votes de son voisin. C’est ce problème auditif qui les a peut-être empêché de donner un seul point à Barbara Pravi et à la France, lors du concours de chant, le 22 mai dernier. Des points qui ont, au final, coûté la victoire à l’Edith Piaf 2.0 au détriment du sulfureux groupe italien Maneskin. Si l’ambassadrice bleu-blanc-rouge a joué la carte du fair-play, éteignant avec son extincteur à élégance toutes les polémiques, quelques-uns de ses partisans n’ont pas hésité à hausser la voix pour régler un vieux contentieux.

Devant son écran, samedi, Laurent Ruquier n’a pas apprécié l’épilogue de cette soirée. Et l’a fait ouvertement savoir dans son émission des Grosses têtes sur RTL. Dans son viseur, “ces salopards de Belges”, coupables de “ne pas avoir donné un seul point à la France à l’Eurovision de la chanson…” “Non mais vous vous rendez compte ?”, a insisté le présentateur, séduit par le titre Voilà et la prestation habitée de son interprète. Le polémiste a alors pris à partie directement les Diables rouges : “Pourquoi vous nous en voulez ?”

La revanche des Belges ?

Pour sa camarade Caroline Diament, il s’agirait d’une rancoeur née de la dernière Coupe du monde, pendant laquelle le onze de Didier Deschamps avait éliminé contre le cours du jeu son homologue belge. “Ce n’est pas possible de ne pas donner au moins un point ! Même des pays qui d’habitude nous crachent à la gu*ule, la Lettonie, l’Estonie… Ils nous ont filé des points dans tous les sens !”, a-t-elle balancé. Explication qui n’a que partiellement convaincu son interlocuteur, qui s’est réfugié dans l’ironie pour justifier son “seum”. Attention de ne pas inverser les rôles…

Source: Lire L’Article Complet