VIDEO – “Il faut sauver le quinquennat” : cette nouvelle stratégie d’Emmanuel Macron

Ce lundi 12 juillet, Emmanuel Macron a énuméré aux Français les mesures prises par le gouvernement pour faire face à la progression du variant Delta en France. En parallèle, le chef de l’État en a également profité pour rassurer son électorat sur sa volonté de réformer le pays. Une manière de sous-entendre qu’il a déjà débuté la campagne de 2022…

Emmanuel Macron est entré en campagne. Ce lundi 12 juillet, Emmanuel Macron s’est une nouvelle fois adressé aux Français depuis le Grand Palais éphémère à Paris. S’il a énuméré les nouvelles mesures prises par le gouvernement pour faire face à la progression du variant Delta sur le territoire Français, il a également profité de cette allocution pour redire sa volonté de réformer le pays. Et le fait d’annoncer ces mesures en même temps que d’évoquer la crise sanitaire a aussi été pour lui l’occasion de montrer l’image d’un président en action et réfléchissant déjà à l’avenir. Une stratégie qui a été commentée et décryptée sur le plateau de C dans l’air.

Il faut sauver l’été, il faut sauver la rentrée naturellement, il faut peut-être aussi sauver le quinquennat d’Emmanuel Macron. On se souvient qu’il y a encore quelques semaines, on imaginait le rythme de reprise des réformes parce que (…) c’est aussi un chef d’État qui va annoncer des mesures fortes en matière sanitaire mais aussi un futur candidat qui veut tenter de reprendre le fil de son quinquennat et peut-être même de sa future campagne“, a observé Caroline Roux.

Emmanuel Macron “projeté” vers 2022

Invitée sur le plateau de l’émission de France 5, la journaliste Soazig Quéméner s’est également exprimée sur cette allocution présidentielle : “Emmanuel Macron est à nouveau arrêté par ce variant Delta. Il y avait deux agendas parallèles de l’exécutif : il y avait celui d’Olivier Véran et de Jean Castex, qui parlaient de plus en plus de sanitaire, avec le porte-parole du gouvernement aussi, Gabriel Attal, et puis Emmanuel Macron était projeté tout entier vers 2022. Il s’agissait de faire une campagne avec un départ non pas arrêté, mais un départ lancé, comme le disait un de ses proches. On commençait déjà à partir dans la campagne, on lançait des réformes qui allaient courir au-delà de la campagne présidentielle. L’idée, c’était vraiment de le mettre sur une rampe de lancement“, a analysé la chef du service politique de Marianne.

“Emmanuel Macron va en profiter pour parler sanitaire mais aussi pour dire qu’il continue d’être un réformateur, un réformateur un peu empêché.” Et ça n’a pas loupé, puisque lors de sa prise de parole, le chef de l’État a fait savoir qu’il ne lancerait pas la réforme des retraites “tant que l’épidémie ne sera pas sous contrôle et la reprise bien assurée.”

Crédits photos : Capture d’écran France 5

Autour de

Source: Lire L’Article Complet