VIDÉO – Jubilé d’Elizabeth II : ce moment gênant diffusé en direct avant l’arrivée de la reine

Tout s’est déroulé comme prévu pour la première journée des festivités pour célébrer les 70 ans de règne de la reine Elizabeth II… enfin presque. Car, avant l’apparition de la souveraine de 96 ans, un cheval fou a fait des siennes, comme l’a remarqué Stéphane Bern sur France 2.

A propos de


  1. Elizabeth d’Angleterre

Ce jeudi 2 juin, alors qu’il évoquait avec l’écrivaine Irène Frain la personnalité de Meghan Markle et sa nouvelle vie aux États-Unis, sur France 2, Stéphane Bern s’est de lui-même interrompu alors que la calèche de Camilla Parker-Bowles, Kate Middleton et ses trois enfants, George, Charlotte et Louis venait de sortir de Buckingham. Mais c’est un autre aspect de l’image immanquable que le spécialiste des têtes couronnées s’est mis à commenter : un cheval montrant des difficultés, des « réticences », à respecter le chemin tout tracé, faisant ainsi démarrer l’arrivée des membres de la famille royale sur un faux départ.

« C’est l’humiliation la pauvre », a commenté Irène Frain. « Surtout devant les caméras, c’est horrible quand un cheval est récalcitrant », a poursuivi Stéphane Bern avant d’indiquer que c’est la duchesse de Cambridge qui est dans la calèche. Une façon d’éviter de prolonger l’humiliation pour la garde qui est restée en difficulté pendant de longues secondes de solitude. Elle a fini par maîtriser le cheval fou et à quitter le cortège. Heureusement que le prince Charles, ou son fils le prince William, n’était pas sur ce cheval pas très discipliné.

> Découvrez les photos de la famille royale réunie pour le défilé Trooping the Colour

Le cheval du prince William avait déjà fait polémique

Outre-Manche, le cheval de l’époux de Kate Middleton était justement au coeur d’une polémique. Prénommé George, l’animal a été inspecté. Dès le 28 mai, le Daily Mail révélait que selon des vétérans de l’armée, il aurait pu être « drogué pour le rendre plus docile ». « Le cheval de William semble drogué. Sa tête est sur le sol. C’est une honte« , a confié une source au tabloïd. Ces chevaux appartenant à la Household Cavalry, habituée des défilés militaires, subissent « un entraînement spécial afin de les désensibiliser au bruit et à la circulation » destiné à leur apprendre à « rester immobiles pendant de longues périodes et s’habituer au poids des équipements supplémentaires ».

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Capture France 2

Autour de

Source: Lire L’Article Complet