VIDÉO – L’aveu déroutant de Gérald Darmanin : “On dit parfois n’importe quoi en campagne électorale !”

Gérald Darmanin était l’invité de Pascal Praud sur CNews ce jeudi 3 novembre. Au cours de l’entretien, le présentateur a diffusé un extrait d’une interview d’Éric Ciotti, candidat à la présidence LR, dénonçant les décisions du ministère de l’Intérieur. L’occasion pour le premier flic de France de faire quelques révélations sur les campagnes électorales.

Une confession pour le moins étonnante. Pascal Praud recevait ce jeudi 3 novembre Gérald Darmanin sur CNews pour passer en revue l’actualité et évoquer les dernières décisions du ministre de l’Intérieur. L’occasion pour le présentateur de passer un extrait de l’intervention d’Éric Ciotti au sujet de la régularisation des sans-papiers proposée par le gouvernement : “On n’arrive pas à expulser les personnes qui subissent des OQTF, donc idée géniale trouvée par les deux ministres : on va régulariser des étrangers en situations irrégulières, entrés illégalement sur le territoire, au motif qu’ils pourraient pourvoir des métiers en tension”, a commenté le candidat à la présidence LR. Des propos qui ont amusé le ministre qui a rappelé que le politique était en pleine opération séduction : “Il est en campagne électorale. On dit parfois n’importe quoi en campagne.”

Une phrase lâchée innocemment qui a dérouté Pascal Praud et ses deux chroniqueurs, étonnés par l’aveu de leur invité. “Désolé, j’ai une autre idée de la politique. La campagne électorale passée, vous me la faites voir d’une manière différente. Je commence à comprendre effectivement”, a insisté le journaliste face à un Gérald Darmanin tentant de passer à autre chose. “Je vois bien qu’Éric Ciotti aujourd’hui est en compétition pour savoir qui est le plus dur de son camp”, a repris le successeur de Christophe Castaner.

>> PHOTOS – Caroline Cayeux, Christophe Béchu, Catherine Colonna : découvrez les ministres du gouvernement Borne

«Tous les étrangers qui veulent un titre de séjour devront passer un examen de Français, s’ils ne le réussissent pas, ils s’en vont, c’est une révolution» affirme Gérald Darmanin dans #HDPros pic.twitter.com/9JuUNDN2HJ

Le meurtre de Lola plus que jamais au cœur des débats

Dans la suite de la conversation, Gérald Darmanin a noté que le matin-même, Patrick Stefanini, membre historique des Républicains et directeur des campagnes de Valérie Pécresse et de François Fillon, avait approuvé les propositions du gouvernement. “C’est le monsieur immigration de la droite et il a dit sur votre plateau : voilà des propositions extrêmement intéressantes, notamment sur la question des métiers en tension”, a fièrement souligné le ministre. Après le terrible meurtre de la petite Lola, le 14 octobre dernier, et toute la récupération politique qui l’a suivi, l’immigration est plus que jamais au cœur des débats. Sa présumée meurtrière, Dahbia B., était en effet soumise depuis le mois d’août à une obligation de quitter le territoire français (OQTF) qui n’a manifestement pas aboutie.

Crédits photos : Capture d’écran / CNews

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Gérald Darmanin

Autour de

Source: Lire L’Article Complet