VIDÉO – Livre en pleine pandémie : Bruno Le Maire assume « de prendre le temps de s’arrêter »

Invité de C à Vous, ce mercredi 13 janvier, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a répondu aux critiques sur la sortie de son nouveau livre en pleine gestion de la crise du coronavirus.

A propos de

  1. Bruno Le Maire

Mauvais timing pour une sortie de livre ? Ce mercredi 13 janvier, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, était l’invité de l’émission C à vous sur France 5 pour évoquer son dernier projet secret, intitulé L’Ange et la Bête. Mémoires provisoires, qui paraîtra ce jeudi 14 janvier aux éditions Gallimard. Une sortie d’ouvrage qui intervient en pleine gestion de la crise économique qui secoue le pays suite à la Covid-19, ce qui lui a valu de nombreuses critiques ces derniers jours. Bruno Le Maire y a répondu sur le plateau de C à vous : “Je pense qu’il ne faut jamais dissuader les gens d’être eux-mêmes. L’écriture est une part de moi-même. Ma manière de faire de la politique, c’est de réfléchir avant de prendre des décisions. Et ma manière de réfléchir, c’est d’écrire. Je pense que l’on prend de meilleures décisions quand on prend le temps de s’arrêter, de réfléchir“.

Conscient que la France “est effectivement en pleine crise économique” et qu’il y aura “des décisions structurantes à prendre pour les cinq, dix ans à venir“, Bruno Le Maire a justifié la parution de son livre, dans la lignée et en lien avec son action au gouvernement depuis trois ans. “Ce livre permet d’approfondir ma réflexion, d’expliquer aussi aux Français pourquoi on a décidé de consacrer autant d’argent à sauver notre économie, nos entreprises. Je permets aux Français de comprendre nos décisions, de voir comment elles sont prises, et de les expliquer“, s’est défendu celui qui a été testé positif à la Covid-19 en septembre 2019.

Des désaccords au sein de l’exécutif

La sortie de livre de Bruno Le Maire, qui n’est pas toujours d’accord avec Emmanuel Macron, n’avait pas été perçue comme une bonne chose par tout le monde, notamment au sein même de l’exécutif. L’un de ses homologues doutait même de ses intentions : “On voit bien qu’il cherche en permanence à écrire son propre récit. Il y a quelque chose d’un peu narcissique dans tout cela.” Des doutes que partageait un communicant du gouvernement : “Mais ces derniers mois lui ont permis d’entrer dans une autre dimension, il s’est affranchi et il se sent clairement au-dessus de la mêlée. Alors, il en profite pour gérer son image dans la crise. C’est très habile.” La sortie de ce troisième livre a surpris également un conseiller. Interrogé par le Parisien, il n’a pas caché son étonnement : “Il aurait pu attendre un peu. Sortir ça, là, maintenant…”

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : C à Vous

Source: Lire L’Article Complet