VIDÉO – Mort de Sean Connery : sa petite-fille révèle un talent caché de l’acteur

Invitée dans l’émission L’Info du Vrai ce vendredi 6 novembre, Stéphanie Renouvin a dévoilé un talent caché de son grand-père, mort le samedi 31 octobre à l’âge de 90 ans, Sean Connery.

Si le monde entier se souvient de lui comme le premier et mythique interprète de James Bond, Stéphanie Renouvin, elle, se souviendra du grand-père mais surtout de l’orateur qu’était Sean Connery. Car, lorsqu’il n’endossait pas le costume du plus célèbre et séducteur de tous les espions, le comédien mort à l’âge de 90 ans dévoilait de nombreux talents cachés à sa famille, comme l’a révélé la journaliste sur le plateau de L’Info du Vrai ce vendredi 6 novembre. Parmi eux, celui de la narration. “Quelle voix extraordinaire”, a glissé l’animatrice, “il avait non seulement une voix mais aussi une façon de la poser (…) une façon de raconter des histoires extraordinaire. C’était un très bon narrateur, un très bon conteur.”

La petite-fille par alliance de la star écossaise dit ensuite avoir grandi captivée par les histoires de la star écossaise “à table, en famille, ou même avec ses amis”, c’est dernières teintées d’humour. Cette même voix a eu un impact tout aussi fort sur Stéphanie Renouvin lorsque Sean Connery poussait la chansonnette. Un autre talent méconnu du public. “Il chantait très très bien”, a ainsi confié la petite-fille de Micheline Roquebrune. Passion qu’elle a, timidement, avoué partager avec son célèbre grand-père. “On a dû chantonner un peu ensemble. Il était très, très grand amateur de musique jazz, des grandes voix du jazz, de Sinatra.”

“Une prestance magistrale”

Éternellement fascinée par le talent de conteur de ce grand-père adoré qu’elle surnommait “Sean-Sean”, et à qui elle ne pourra pas dire adieu en raison de la crise sanitaire provoquée par le coronavirus (l’acteur a rendu son dernier souffle aux Bahamas après des mois de combat avec la démence), Stéphanie Renouvin en faisait un premier éloge dans les colonnes du Parisien, au lendemain de l’annonce de la disparition de Sean Connery. “Quand il racontait quelque chose, on entendait les mouches voler”, disait-elle, se rappelant de sa “prestance magistrale.” Un homme “drôle (…) curieux et intelligent” au franc-parler implacable. “C’était quelqu’un de très entier. Il avait le courage de ses opinions et était très intègre. Il n’hésitait pas à dénoncer ce qui l’insupportait à Hollywood.” C’est ainsi que, au début des années 2000, après le tournage de La ligue des gentlemen extraordinaires, Sean Connery annonçait avec fracas sa retraite cinématographique, dénonçant ensuite “les idiots qui sont maintenant à Hollywood.”

Crédits photos : Capture Canal +

Source: Lire L’Article Complet