VIDEO – Nathalie Saint-Cricq s’en prend aux médecins « stars des plateaux »

Depuis le début de la crise sanitaire, les médecins sont omniprésents sur les plateaux de télévision. Une situation qui agace Nathalie Saint-Cricq qui, invitée de Jean-Marc Morandini sur CNEWS ce mercredi 31 mars, n’a pas épargné ces blouses blanches devenues en l’espace d’une année de véritables peoples.

A propos de


  1. Nathalie Saint-Cricq

Il faut les éviter“. Invitée de Jean-Marc Morandini sur CNEWS ce mercredi 31 mars, Nathalie Saint-Cricq n’a pas hésité à s’en prendre aux nombreux médecins présents quotidiennement sur les plateaux de télévision depuis le début de la crise sanitaire. Et de pointer le comportement de certains d’entre eux qui, selon elle, ne sont pas dignes de confiance.

Les gens qui ont toujours dit la même chose, ce sont des gens qu’on a tendance à croire un peu plus“, a ainsi expliqué l’éditorialiste politique, citant pour exemple le cas du professeur Flahaut, “qui n’a jamais changé son discours“. Et ce, contrairement aux “gens qui sont devenus des espèces de stars des plateaux“. Ils sont contents d’aller à la télé. Plus on dit des choses caricaturales, plus on est invité, déplore la journaliste qui estime qu'”ils ont tendance à en rajouter“. Des médecins qu’elle se refuse désormais à interviewer, tout comme ceux qui ont écrit des livres et qui sont devenus des peoples (…) ils sont grisés par les médias, ils ont envie d’en faire plein.

“Il y a des gens qui ont pris plaisir à la lumière”

Un avis tranché que partagent nombre de ses confrères, parmi lesquels Pascal Praud, exaspéré par l’omniprésence des épidémiologistes sur les plateaux télé. “Je m’interroge sur leur psychologie !”, lançait-il sur le plateau de L’heure des pros au début du mois de mars. Et d’ajouter, piquant : “Je vais vous dire, c’est une bataille de pouvoir ou d’influence, car il y a des gens qui ont pris plaisir à la lumière, ils sont très contents d’être là, et ils n’ont pas envie de rentrer dans leurs hôpitaux“. Des critiques dont ne font que peu de cas les principaux interessés qui, à l’image du Pr. Gilles Pialoux, estiment qu’il est de leur devoir de continuer de témoigner de la réalité du terrain.

Crédits photos : CNEWS

Autour de

Source: Lire L’Article Complet