VIDÉO – “On a un droit à la paresse” : Sandrine Rousseau choque encore ses opposants…

Invitée de La Matinale de France Info ce jeudi 15 septembre, Sandrine Rousseau a répondu aux propos de Fabien Roussel concernant la valeur du travail. L’élue de Paris a notamment évoqué « un droit à la paresse », qui n’a pas manqué de faire réagir l’opposition.

Des propos qui divisent. Ce jeudi 15 septembre, l’actualité a de nouveau été marquée par un débat idéologique qui fait trembler la gauche. Invitée sur le plateau de La Matinale de France Info, Sandrine Rousseau s’est opposée aux propos de Fabien Roussel qui a récemment fait l’éloge de la « gauche du travail« . « Pour donner une dignité aux salariés, il faut qu’ils puissent ne pas dépendre de leur emploi, qu’ils puissent partir, qu’ils puissent avoir une sécurité quand ils partent de leurs emplois », a-t-elle d’abord révélé, avant de préciser : « C’est ça les allocations, ça sert à ça et c’est hyper-important. » L’élue de Paris a même été encore plus loin en affirmant que les citoyens avaient « un droit à la paresse » et « à la transition des métiers » : « On a le droit de faire des pauses dans sa vie, il nous faut retrouver du temps, le sens du partage et la semaine de quatre jours. […] La valeur travail, pardon mais c’est quand même une valeur de droite« , a-t-elle conclu.

Évidemment, les propos tenus par Sandrine Rousseau ont fait couler beaucoup d’encre du côté de l’opposition. Notamment sur Twitter, où plusieurs figures politiques de droite se sont emparées de l’affaire. « Le travail est un essentiel pour tous et notamment pour les femmes qui se sont battues pour avoir le droit de travailler et ainsi gagner en liberté et en indépendance », a écrit Prisca Thevenot, porte-parole de Renaissance, pendant que le député au Parlement européen Gilbert Collard, a partagé : « Écoutez Sandrine Rousseau, ‘on a un droit à la paresse’, ‘la valeur travail, c’est quand même une valeur de droite’ : allez Sandrine, il y a aussi un droit à la connerie !« . Enfin, Benjamin Haddad s’est également exprimé sur le sujet en commentant : « ‘On a le droit à la paresse.’ Nouvelle perle de Sandrine Rousseau en parlant des allocations chômage. Outre que c’est extrêmement insultant pour les chômeurs, je ne suis pas sûr que la ‘paresse’ doive être subventionné par la collectivité. »

🤦🏽‍♀️Pépites du jour par @sandrousseau :

– le chômage est un droit à la paresse
– le travail est une valeur de droite

Le travail est un essentiel pour tous et notamment pour les femmes qui se sont battues pour avoir le droit de travailler et ainsi gagner en liberté/indépendance pic.twitter.com/KbVyxu2kZG

« La réduction du temps de travail est une urgence écologique »

Malgré les multiples réactions de la sphère politique, Sandrine Rousseau n’en démord pas, bien au contraire. Elle a même confirmé sa prise de position. « ‘La valeur travail’ est de droite. Les droits des travailleurs et travailleuses sont de gauche. La réduction du temps de travail est une urgence écologique« , a-t-elle signé sur Twitter, avant d’ironiser : « Et la Terre est ronde ». Voilà qui devrait encore alimenter les clivages, de plus en plus nombreux en cette rentrée politique.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Franceinfo – Capture

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !


  • Sandrine Rousseau

  • suivre plus de stars

Autour de

Source: Lire L’Article Complet