VIDÉO – « Sa fonction est désacralisée » : pourquoi Emmanuel Macron ne fait pas l’unanimité

Les propos d’Emmanuel Macron, attaquant ceux « qui font commerce de la pandémie pour gagner des parts de marché politiques », ont fait réagir ce jeudi 12 août sur le plateau de Cnews, notamment Jean-Marc Chipot, membre de Debout La France, qui a jugé que la fonction de président était désormais « désacralisée ».

Le rôle d’un président ne serait pas de faire de la politique, en tout cas, pas de la politique « politicienne« . Et c’est justement ce que reproche Jean-Marc Chipot, porte-parole de Debout La France, à Emmanuel Macron, dans sa gestion de la crise sanitaire. Sur le plateau de Punchline, sur Cnews ce jeudi 12 août, cet ancien membre du RPR a regretté les paroles tenues par Emmanuel Macron depuis sa résidence de Brégançon, car elle relève pour lui d’une politique au sens politicien du terme, ce qui ne devrait pas faire partie de sa fonction, surtout en temps de crise. Ce mercredi 11 août, le président de la République a en effet attaqué certains professionnels de la politique, « qui font commerce de cette pandémie pour gagner des parts de marché politique« . Mais cette attaque fait-elle partie du « rôle du président » ?

Pas selon le porte-parole de Debout la France, qui semble ne pas attribuer la faute à Emmanuel Macron en soi, mais à la fonction de Président, qui a été modifiée profondément par le passage au quinquennat. « Le président de la République, depuis le quinquennat, de manière institutionnelle est descendu dans l’arène politique« , explique-t-il, rappelant le « découplement » auparavant en cours entre les élections législatives, tous les cinq ans, et l’élection présidentielle, tous les sept ans. « Le quinquennat aujourd’hui désacralise la présidence de la République, c’est d’ailleurs pour cela que depuis le quinquennat, il n’y a aucun président qui a été réélu, puisqu’il prend tout de premier bord.« , reprend-il.

« Il fait de la politique depuis le début »

Mais il n’est pas question d’absoudre Emmanuel Macron pour autant, car pour ce proche de Nicolas Dupont-Aignan, l’actuel chef de l’État s’est mis lui-même dans une posture politicienne dans sa gestion de la pandémie : « Mais là, le président fait de la politique depuis le début de cette crise, il ne fait que ça. À chaque fois. Je ne sais plus combien d’injonctions on a eues, il nous disait :’Mettez le masque, on va s’en sortir, faites-vous tester, on va s’en sortir, restez chez vous, on va s’en sortir, rentrez chez vous à 23 heures, à 19 heures, à 18 heures, on va s’en sortir… Maintenant, vaccinez-vous on va s’en sortir‘, et puis là, on en a encore pour plusieurs mois. (…) » C’est toute l’attitude du chef de l’État qui ne convainc pas Jean-Marc Chipot, qui reproche aussi à Emmanuel Macron de ne pas donner de cap aux Français pour la sortie de crise : « Mais à un moment donné, les Français, ils ont besoin d’avoir une lueur d’espoir, vous ne pouvez pas les emmener comme ça ad vitam… Ça va durer jusqu’à quand ? En 2023, on va nous dire quoi ? » Des ajustements dans la communication permanents, qui semblent pour le gaulliste que se revendique Jean-Marc Chipot, contribuer à affaiblir la fonction élyséenne.

Crédits photos : Capture d’écran Cnews

Autour de

Source: Lire L’Article Complet